NOUVELLES

Remise par Israël des restes d'une centaine de Palestiniens

31/05/2012 04:07 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

Le gouvernement israélien a remis jeudi à l'Autorité palestinienne les restes d'une centaine de militants et combattants palestiniens tués depuis le début de l'occupation en 1967, a-t-on appris de sources officielles.

"Nous avons reçu à 04H00 (01H00 GMT) les restes de 91 martyrs qui étaient enterrés de manière inhumaine dans la vallée du Jourdain dans des tombes numérotées", a déclaré à l'AFP le responsable des Affaires civiles au sein de l'Autorité palestinienne, Hussein al-Cheikh.

Une dizaine de dépouilles doivent être acheminées vers la bande de Gaza contrôlée par le Hamas et les autres en Cisjordanie, où est prévue une cérémonie officielle au siège de la présidence palestinienne à Ramallah, a-t-on indiqué de sources officielles palestiniennes et militaire israélienne.

L'Autorité palestinienne a publié les noms de 91 "martyrs" dont les dépouilles doivent être restituées par Israël, dont huit membres d'un commando tués en mars 1975 dans l'assaut israélien sur l'hôtel Savoy de Tel-Aviv, où ils s'étaient barricadés avec des otages après avoir débarqué sur la plage.

Le porte-parole du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a indiqué dans un communiqué "espérer que ce geste humanitaire servira à la fois à établir la confiance et à remettre le processus de paix sur les rails".

"Israël est prêt à reprendre immédiatement les négociations de paix sans conditions préalables", a réaffirmé le porte-parole, Mark Regev.

Les restes seront transférés au quartier général du président Mahmoud Abbas à Ramallah à 14H00 (11H00 GMT), où se trouve le tombeau du défunt président Yasser Arafat et "où se tiendra une cérémonie officielle et la prière funéraire", a dit mercredi à l'AFP le ministre des Prisonniers Issa Qaraqaë.

Le bureau de M. Netanyahu avait annoncé le 14 mai que celui-ci avait décidé de "faire un geste en faveur du président Abbas et de remettre à l'Autorité palestinienne les dépouilles de cent terroristes qui ont trouvé la mort lors d'attaques".

En juillet 2011, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak avait ordonné in extremis la suspension de la restitution des restes de 84 Palestiniens enterrés dans le "cimetière des combattants ennemis" dans la vallée du Jourdain, au motif de "vérifications sur leur identité".

na-he-sst/chw/hj

PLUS:afp