Madonna a lancé jeudi un appel en faveur de la paix sur scène à Tel-Aviv, où elle a démarré son "MDNA world tour" avec un mégaconcert au stade de football de Ramat Gan.

"J'ai choisi de débuter ma tournée mondiale en Israël pour une raison très spéciale et importante", a expliqué la Reine de la Pop américaine, applaudie par une foule de 32.000 spectateurs.

"Comme vous le savez, le Proche-Orient est en proie à des conflits depuis des milliers d'années. Ils doivent cesser", a-t-elle exhorté.

"Vous ne pouvez être mes fans et ne pas vouloir de la paix dans le monde", a ajouté Madonna à l'adresse de ses fans.

"Il faut donc commencer aujourd'hui, chacun d'entre vous, car si la paix règne ici au Proche-Orient, il peut y avoir la paix dans le monde entier", a-t-elle lancé. "Aucun conflit ne saurait être réglé en infligeant des souffrances à un autre être humain", a plaidé la pop star.

A la veille de son concert, la pop star a rencontré des membres du Palestinian-Israel Peace NGO Forum, qui chapeaute plusieurs ONG pacifistes, à qui elle a distribué 600 billets.

"Nous l'avons rencontrée pendant quelques minutes et lui avons demandé si elle dirait quelque chose sur la paix", a déclaré Yariv Oppenheimer, le secrétaire général de La Paix Maintenant à l'AFP, en précisant que c'était la première rencontre de l'association anticolonisation avec la chanteuse, qui s'est toujours gardée de prendre position sur le conflit israélo-palestinien.

"Elle nous a répondu: +Je dirai bien plus qu'un mot sur le sujet+".

hmw-sw/agr