NOUVELLES

Les profits de la CIBC augmentent de six pour cent pour atteindre 811 millions $

31/05/2012 10:15 EDT | Actualisé 31/07/2012 05:12 EDT

TORONTO - Les profits nets de la Banque CIBC (TSX:CM) ont augmenté de six pour cent à son deuxième trimestre, surpassant largement les prévisions des analystes.

Au cours de la période qui a pris fin le 30 avril, l'institution torontoise a enregistré un bénéfice net de 811 millions $ (1,90 $ par action), contre 767 millions $ (1,80 $ par action) pendant la même période de l'an dernier.

En excluant les éléments exceptionnels, les profits de la CIBC ont atteint 2 $ par action, bien au-delà de la prévision moyenne des analystes de 1,88 $ par action, selon Thomson Reuters.

Les revenus de la banque ont crû de deux pour cent pour s'élever à 3,1 milliards $.

«La CIBC a connu un trimestre solide, la croissance de ses acquisitions a été continue et durable», a déclaré aux analystes le chef de la direction de la banque, Gerry McCaughey, jeudi lors d'un appel conférence.

«Chacune de nos divisions a enregistré de bons résultats, généré des leviers d'exploitation positifs et soutenu notre performance avec de bons facteurs économiques fondamentaux, notamment le capital», a-t-il précisé.

Les activités principales de la CIBC — les services bancaires aux particuliers et aux entreprises — ont dégagé des profits nets de 556 millions $, contre 496 millions $ un an plus tôt. La hausse est notamment attribuable à la croissance du secteur des hypothèques.

Les provisions pour les pertes sur prêts ont augmenté à 308 millions $, en hausse de 63 millions $ par rapport à l'année dernière.

Dans ses prévisions pour 2012, la banque a averti que le secteur des opérations bancaires pour les particuliers et les entreprises pourrait avoir à composer avec «une légère baisse de la demande pour les hypothèques, tandis que la demande de crédit de la part des consommateurs pourrait continuer de croître assez lentement».

Les services de gestion du patrimoine ont également enregistré un profit plus important, celui-ci passant de 73 à 79 millions $.

Les profits des services bancaires de gros ont chuté à 131 millions $, une diminution de 9 millions $ par rapport à l'an dernier, en partie à cause de la hausse des provisions pour les pertes sur prêts.

John Aiken, un analyste chez Barclays, a indiqué que les résultats de la CIBC étaient «bien au-delà des attentes».

«Le rythme des profits nets semble être le résultat d'une importante réduction des coûts», a-t-il écrit dans une note.

«La CIBC enregistre une très bonne performance, comme c'est le cas depuis plusieurs trimestres», a-t-il ajouté.

La banque a également indiqué qu'elle souhaite toujours vendre sa filiale de courtage hypothécaire, une intention qu'elle a annoncée en mars. La CIBC souhaite ainsi se concentrer sur la vente d'hypothèques CIBC, qui ont de meilleures marges bénéficiaires.

La CIBC a également confirmé la vente de ses services privés de gestion du patrimoine à Hong Kong et Singapour, avec des actifs sous gestion de 2 milliards $. Cette transaction devrait se conclure d'ici le début de l'année 2013.

En début d'après-midi, jeudi, l'action de la CIBC gagnait 1,4 pour cent pour s'échanger à 71,31 $, à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc