NOUVELLES

Les Kings se retrouvent encore une fois en avance tôt dans la série en finale

31/05/2012 06:12 EDT | Actualisé 31/07/2012 05:12 EDT

NEWARK, États-Unis - Les Canucks de Vancouver, les Blues de St. Louis, les Coyotes de Phoenix et maintenant les Devils du New Jersey ont tous subi le même sort contre les Kings de Los Angeles, baissant pavillon devant leurs partisans gonflés à bloc.

L'ambiance électrisante à l'extérieur et à l'intérieur de l'amphithéâtre, et la montée d'adrénaline qui vient avec, peut parfois rendre nerveux les meilleurs joueurs au monde.

Peu importe la cause, les Kings — qui ont terminé la saison au huitième rang de l'Association de l'Ouest — ont profité de toutes leurs occasions à l'étranger. Ils ont un dossier de 9-0 dans les arénas hostiles depuis le début des éliminatoires et ont une séquence de 11 gains d'affilée à l'étranger en séries, si on inclut le bal printanier de la saison dernière.

Les Kings ont pris les devants 1-0 en finale de la Coupe Stanley face aux Devils grâce à une victoire de 2-1 en prolongation, mercredi. Ils ont ainsi gâché la première occasion des Devils d'amorcer une série cette année avec une victoire à domicile.

«Vous devez être prêts à jouer», a déclaré le défenseur des Kings Matt Greene jeudi, après l'entraînement optionnel de l'équipe. «C'est la finale. Vous allez être excités, vous allez être nerveux. Le match pourrait être disputé n'importe où dans le monde et je crois que les joueurs seraient nerveux simplement en raison de l'enjeu.»

Les joueurs des Kings semblent être bien concentrés depuis le début des séries. Ils ont un dossier de 13-2 et n'ont pas eu besoin de plus de cinq matchs pour éliminer les trois premières têtes de série de l'Association de l'Ouest lors des trois premières rondes.

«Les gars ont mentionné qu'ils se sentaient rouillés, a noté l'entraîneur-chef des Kings Darryl Sutter. Peut-être que c'était la nervosité. Nos joueurs pensent pouvoir mieux jouer. C'est un bon signe. Je suis certain que l'autre équipe dit la même chose.»

Si les Kings peuvent continuer sur leur lancée, ils pourraient remporter un premier titre de la coupe Stanley depuis leur arrivée dans la LNH en 1967.

Los Angeles participe à la finale pour la deuxième fois de son histoire et a signé une première victoire en prolongation. Depuis 1939, soit depuis que la finale est disputée sous le format d'un quatre de sept, l'équipe qui a remporté le match no 1 a gagné la coupe Stanley 55 fois en 72 finales (76,4 pour cent). Cependant, les perdants des matchs no 1 de deux des trois dernières finales ont remporté les grands honneurs.

«Les séries de l'Ouest ont été très difficiles, a mentionné le capitaine des Kings Dustin Brown. Nous devons rester concentrés. Nous avons la chance de jouer pour la coupe Stanley, ce qui est très excitant. Ça nous aide mentalement.

«Nous n'avons pas à nous soucier de notre fiche. Nous voulons simplement gagner trois autres matchs.»

PLUS:pc