NOUVELLES

Les Devils promettent d'être meilleurs dans le deuxième match de la finale

31/05/2012 02:50 EDT | Actualisé 31/07/2012 05:12 EDT

NEWARK, États-Unis - Les Devils du New Jersey ont été mauvais et ils ont failli l'emporter.

L'équipe de l'entraîneur Peter DeBoer veut verser dans le positivisme en vue du deuxième match de la finale de la Coupe Stanley.

Les Devils ont perdu le premier 2-1 en prolongation, mercredi, contre les Kings de Los Angeles.

Ils se sont raplombés après avoir connu un lent début de match, avant de voir le joueur de centre vedette des Kings, Anze Kopitar, mettre fin à la rencontre au terme d'une échappée.

Les Devils se sont entraînés légèrement, jeudi, la deuxième rencontre n'étant prévue que samedi au Prudential Center.

«De ne pas avoir connu notre meilleur match et d'avoir eu la chance de gagner, ça nous laisse croire que nous pouvons jouer mieux et espérer un meilleur résultat», a affirmé l'attaquant Travis Zajac.

«Nous avons eu nos occasions, a renchéri l'attaquant Ryan Carter. Dominés ou pas, mauvaise exécution ou pas, nous avons eu la chance de gagner le match. Nous nous appuyons là-dessus, et nous tenterons de trouver une façon de l'emporter au match numéro deux.»

DeBoer a ajouté: «Nous avons eu la chance d'aller en prolongation et de l'emporter.»

«Il y a de la place pour de l'amélioration en ce qui nous regarde», a mentionné le joueur de centre Adam Henrique.

«Nous serons meilleurs au prochain match», a promis Zajac.

Les Devils ont identifié la mauvaise exécution, la mollesse en possession de la rondelle ainsi que la nervosité associée au premier match de la finale de la Coupe Stanley, comme ayant été leurs principales lacunes.

Le président et directeur général, Lou Lamoriello, avait pourtant mis en garde les joueurs contre les dangers des distractions de la grande finale, après la finale de l'Association Est. L'équipe a tout de même joué nerveusement.

«La réalité est que jusqu'à ce qu'on effectue la mise au jeu initiale, vous savez que vous êtes dans un contexte différent, a fait remarquer DeBoer. Vous devez gérer la situation du mieux que vous le pouvez.»

Cela dit, l'entraîneur des Devils a dit qu'il ne ferait rien de différent en ce qui a trait à la préparation de l'équipe, si c'était à refaire.

Même si les deux antagonistes en étaient venus aux prises deux fois qu'en octobre, en saison régulière, DeBoer a mentionné que les informations qu'on lui avait transmises au sujet des Kings étaient très pertinentes.

«Les Kings ont joué un bon match à l'étranger. Ils ont connu un bon départ, ont exercé de la pression. Ils ont restreint notre temps de réaction et notre espace sur la glace. Ils sont imposants, rapides et ils misent sur un bon gardien.»

DeBoer a fait remarquer que les Devils ont amorcé chacune des séries lentement, avant d'être nettement meilleurs dans le deuxième match.

«Nous avons beaucoup d'aspects à peaufiner et à corriger en cours de route.»

DeBoer a réfuté que le piètre état de la surface glacée ait eu à voir, disant que c'est normal que les conditions soient difficiles à ce stade de l'année et que la glace est la même pour les deux équipes.

PLUS:pc