Huffpost Canada Quebec qc

La vidéo à Sagard crée un malaise chez certains députés de l'opposition

Publication: Mis à jour:

QUÉBEC - La vidéo du groupe de pirates informatiques Anonymous, tournée dans la demeure luxueuse de la famille Desmarais à Sagard, a créé un malaise chez certains députés de l'opposition qui demandent des comptes au premier ministre Jean Charest.

La vidéo, disponible sur Youtube et dont les auteurs demeurent inconnus, présente les moments forts d'une grande fête visant à célébrer les 80 ans de Jacqueline Desmarais, l'épouse du président de Power Corporation, Paul Desmarais.

Parmi les centaines d'invités à la fête au vaste domaine situé dans Charlevoix, on voit le premier ministre Jean Charest, accompagné de son épouse Michèle Dionne.

Certains élus de l'opposition estiment que le premier ministre manque à son devoir de réserve en participant à ce type d'événement et qu'il devrait s'expliquer sur ses liens avec la puissante famille Desmarais.

«Ce que je trouve anormal, c'est que le premier ministre soit dans une telle promiscuité avec un citoyen qui a beaucoup d'influence», a commenté le chef d'Option nationale et député indépendant de Nicolet-Yamaska, Jean-Martin Aussant, à l'occasion d'un point de presse sur un autre sujet.

Le fait que M. Charest «dorme dans un domaine d'un richissime homme qui a un agenda politique assez clair, ça, c'est tout à fait inacceptable», selon lui.

Car le geste du premier ministre «donne l'impression d'un lobby qui a plus d'écoute» de sa part que la population dans son ensemble.

Même son de cloche de la part du député de Mercier Amir Khadir, qui estime que M. Charest enfreint le code d'éthique du ministère du Conseil exécutif en acceptant de telles faveurs.

Le porte-parole de Québec solidaire a tracé un lien avec la crise étudiante et les négociations autour de la hausse controversée des droits de scolarité.

«Il est beaucoup plus grave de perdre son honneur en allant faire des courbettes devant les riches et puissants que d'accepter avec sincérité de négocier avec sa jeunesse», a-t-il dit.