NOUVELLES

La police canadienne soupçonne un acteur de porno du meurtre et du démembrement d'un homme

31/05/2012 01:25 EDT | Actualisé 31/07/2012 05:12 EDT

OTTAWA - La police canadienne a déclaré jeudi qu'un acteur de films pornographiques soupçonné d'avoir tué un homme et envoyé des morceaux du cadavre à des partis politiques avait probablement quitté l'Amérique du Nord.

Interpol a publié un avis de recherche international pour Luka Rocco Magnotta, 29 ans, anglophone, 1m78, blanc, brun aux yeux bleu. Selon la police, c'est un acteur de films pornographiques également connu sous le nom d'Eric Clinton Newman et Vladimir Romanov.

"Nous pensons qu'il pourrait se trouver à l'étranger", a déclaré à l'Associated Press le sergent Ian Lafrenière de la police de Montréal (SPVM), ajoutant que les enquêteurs pensaient à un pays en particulier mais qu'il ne dirait pas lequel. Il a expliqué que cette hypothèse était fondée sur la perquisition de l'appartement du suspect et la lecture "une lettre sur un site Web où il dit comment disparaître pour de bon".

Le sergent Lafrenière a précisé que la police avait tenté de supprimer sur le Web une vidéo dans laquelle un homme qui pourrait être Magnotta semble tuer avec un pic à glace un homme nu et ligoté. Le meurtrier déclare ensuite qu'il a tranché la gorge de sa victime et démembre le cadavre sur lequel il se livre à des actes sexuels. L'enregistrement a été éliminé mercredi soir mais est déjà revenu en ligne.

L'affaire a commencé mardi avec la découverte d'un torse masculin dans une valise derrière l'appartement de Luka Rocco Magnotta et celle d'un pied en état de décomposition dans un colis envoyé au siège du Parti conservateur à Ottawa. Une main a été retrouvée à la poste dans un autre colis adressé cette fois au Parti libéral du Canada.

Le sergent Lafrenière a précisé que la police envisageait la possibilité que les parties encore manquantes du corps aient été aussi envoyées par la poste.

Sur Internet, Magnotta apparaît comme un acteur bisexuel de films pornographiques et mannequin travaillant sous de multiples pseudonymes. Il a abandonné le nom d'Eric Clinton Kirkman en 2006. Ses écrits en ligne suggèrent une fascination de longue date pour les changements d'identité et la fuite.

Dans un billet daté de 2009 sur le site Web du "Digital Journal", Magnotta décrit comment disparaître dans la nature en six étapes. Il estime que cela "ne peut se réussir du jour au lendemain" et qu'il faut "un minimum de quatre mois (...) pour accomplir les actes héroïques nécessaires pour tourner la page de son ancienne vie". "Soyez absolument sûr de vous avant de vous lancer."

Originaire de Peterborough, dans l'Ontario, le jeune homme louait un appartement à Montréal depuis environ quatre mois. Selon Mike Gauthier, qui vit dans l'immeuble depuis trois ans, il a vidé son logement, emportant notamment ses livres et vêtements, avant de disparaître il y a quelques jours. Les quelques voisins qui le connaissaient le décrivent comme efféminé, calme et distant mais parfois agréable.

Une autre vidéo publiée sur le Web montre un homme identifié par la police de Montréal comme étant Magnotta, qui torture des chatons. Le nom de Magnotta est tristement connu depuis près de deux ans par les défenseurs des animaux qui cherchent un homme filmé en train de torturer et tuer des chats dans des vidéos. AP

st/v511

PLUS:pc