Huffpost Canada Quebec qc

Procès de John Edwards aux Etats-Unis: les jurés dans l'impasse

Publication: Mis à jour:
JOHN EDWARDS
John Edwards | AP

Les jurés chargés de décider du sort de l'ancien espoir du parti démocrate américain John Edwards, poursuivi pour détournement de fonds, ne parvenaient pas jeudi à se mettre d'accord sur l'ensemble des chefs d'accusation, ont rapporté les médias américains.

Après une quinzaine de jours de délibérations, les jurés ne se sont mis d'accord que sur un seul des six chefs d'accusation qui pèsent contre M. Edwards, accusé d'avoir détourné des fonds de campagne au profit de sa maîtresse, selon les chaînes CNN et Fox News.

Cette annonce a plongé le tribunal de Greensboro (Caroline du Nord), où se déroule le procès, dans la confusion, la défense de John Edwards demandant qu'un non-lieu soit prononcé pour les chefs d'accusation sur lesquels le jury ne s'est pas prononcé, selon les mêmes sources.

Face au risque de blocage, le juge a demandé au jury de poursuivre ses délibérations.

L'ancien sénateur de Caroline du Nord (sud-est des Etats-Unis), âgé de 58 ans, a plaidé non coupable pour chacun des six chefs d'accusation.

Les accusations portent sur près d'un million de dollars provenant de deux riches donateurs, que M. Edwards aurait utilisé pour loger sa maîtresse Rielle Hunter, vidéaste et membre de son équipe de campagne, avec qui il a eu un enfant, et ainsi camoufler leur liaison.

Celui qui fut aussi colistier du candidat démocrate à la Maison Blanche John Kerry en 2004 encourt jusqu'à 30 ans de prison.

Lors de sa plaidoirie, jeudi, l'avocat de John Edwards, Abbe Lowell, avait admis que "John était un mauvais mari, mais il est totalement exclu qu'il ait voulu enfreindre la loi ou qu'il l'ait effectivement enfreinte".

A l'inverse, le procureur Robert Higdon a assuré dans son réquisitoire que les fonds avaient servi "à soutenir les ambitions politiques de John Edwards".

str/ag/eg/lor