Suspension de la discussion avec les étudiants: François Legault appelle à la poursuite des négociations

Publication: Mis à jour:
Le chef de la CAQ François Legault. (Radio-Canada.ca)
Le chef de la CAQ François Legault. (Radio-Canada.ca)

La Coalitiion avenir Québec (CAQ) n'a pas tardé à réagir à l'impasse dans les négociations entre les étudiants et la ministre de l'Éducation Michelle Courchesne.

Le chef du parti François Legault a déclaré qu'après toutes ces semaines de conflit, toutes ces manifestations, le gouvernement ne peut interrompre les négociations.

François Legault estime qu'il faut régler la crise à court terme en fonction de la session d'automne. En ce sens, il croit que le gouvernement devrait accepter la proposition des étudiants sur les crédits d'impôt.

« Ce qui est important c'est de protéger la qualité de nos universités. Donc qu'il y ait l'équivalent de 125 $ par étudiant qui soit ajouté au financement des universités, que ça ne vienne pas de l'ensemble des contribuables, mais des étudiants, avec le crédit d'impôt ce qui est proposé c'est que l'argent qui était investi dans les universités à la rentrée de l'automne serait investi, ce n'est pas l'idéal, mais on pense que l'important c'est de mettre de l'argent dans nos universités et c'est ce qui serait fait avec la proposition des étudiants », a-t-il dit.

Le chef de la CAQ dénonce le calendrier politique de Jean Charest et demande que les élections soient fixées pour l'automne.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Impasse et suspension des négociations: vos réactions
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction