NOUVELLES

Deux officiers américains de retour au Pakistan après leur expulsion (USA)

31/05/2012 03:36 EDT | Actualisé 31/07/2012 05:12 EDT

Deux officiers de liaison américains, expulsés il y a six mois du Pakistan après une bavure américaine au cours de laquelle 24 soldats pakistanais ont été tués dans un bombardement aérien, sont retournés dans le pays, a annoncé jeudi le Pentagone.

Les deux officiers sont retournés dans la ville de Peshawar, au nord-ouest du pays, où ils sont en liaison avec le quartier général du 11e corps de l'armée pakistanaise, signe d'une amélioration des relations entre Washington et Islamabad.

Le Pentagone a toutefois rappelé que le Pakistan n'avait pas rouvert les axes de ravitaillement vers les troupes alliées de l'Isaf en Afghanistan, fermés depuis la bavure de novembre 2011.

"La coordination tactique et opérationnelle entre l'Isaf et l'armée pakistanaise s'améliore --par à-coups, c'est sûr, mais elle s'améliore", a déclaré jeudi le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

"C'est un nouvel exemple de la manière dont cette coordination s'améliore", a-t-il ajouté, en référence au retour au Pakistan des deux officiers américains.

Ces derniers sont revenus au Pakistan à la demande d'Islamabad, a-t-il également précisé.

Les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan se sont fortement dégradées depuis mai 2011, lorsque le raid américain contre le chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, au coeur du territoire pakistanais, a été mené sans qu'Islamabad ait été mis au courant.

La justice pakistanaise vient d'ailleurs de condamner un médecin à 33 ans de prison pour avoir aidé la CIA à débusquer ben Laden, un verdict accueilli très froidement par les Etats-Unis.

Le Pakistan avait aussi annulé le droit de passage sur son territoire aux convois de ravitaillement de l'Otan vers l'Afghanistan depuis six mois en représailles à une bavure américaine au cours de laquelle 24 soldats pakistanais ont été tués dans un bombardement aérien.

sct/mdm/lor

PLUS:afp