NOUVELLES

Corps dépecé: le Canada frémit d'horreur, le suspect serait à l'étranger

31/05/2012 11:28 EDT | Actualisé 31/07/2012 05:12 EDT

Le Canada frémissait d'horreur jeudi en découvrant les détails du crime pour lequel la police soupçonne un acteur porno raté, Rocco Luka Magnotta, recherché désormais à l'étranger pour avoir tué et dépecé un homme avant d'envoyer sur internet une vidéo de son assassinat.

La police a indiqué avoir des raisons de croire que le suspect avait quitté le Canada, et Interpol a lancé un mandat d'arrêt international contre lui.

Le quotidien The Globe and Mail, citant des sources non identifiées, a affirmé qu'il pourrait se trouver en France.

La vidéo de 11 minutes, apparemment tournée par le suspect et intitulée "1 Lunatic 1 Ice Pick", avait été mise en ligne le 25 mai sur deux sites internet, dont Best Gore, devenu difficilement accessible jeudi matin.

Un porte-parole de la police de Montréal, Ian Lafrenière, a dit que les autorités ont cherché à faire retirer ces images, mais qu'il était difficile d'y parvenir sur l'ensemble de la toile.

Selon des témoignages rapportés dans les médias canadiens, la vidéo montrait le meurtre, à l'aide d'un pic à glace, d'un homme nu ligoté sur un lit, puis le démembrement de son corps et différents gestes barbares auquel se livre l'assassin sur son corps.

La scène est accompagnée de la chanson "True Faith" du groupe New Order, la même qui accompagne le début du film "American Psycho".

L'identité de la victime n'a pas encore été établie avec certitude. La police pense qu'il peut s'agir d'un amant du meurtrier.

Un avocat américain, Roger Renville, a déclaré à la chaîne publique canadienne CBC avoir vu la vidéo et averti la police américaine et canadienne dimanche dernier, dénonçant un meurtre.

"Ce que j'ai vu dans cette vidéo dépasse les pires cauchemars", a-t-il dit. Mais les policiers n'ont pas donné suite, jugeant qu'il s'agissait probablement d'une mise en scène avec effets spéciaux et non d'une scène réelle.

Le torse de la victime avait été découvert mardi dans une valise sur un tas d'ordures dans le même quartier de Montréal que celui où habitait Magnotta. L'enquête a rapidement conduit les policiers à son appartement, où des traces de sang ont été découvertes.

"C'est vraiment un crime horrible. Les enquêteurs qui étaient sur place, qui font ce métier depuis plus de trente ans, n'ont jamais rien vu de tel. Très très difficile à voir", a dit à l'AFP M. Lafrenière.

En même temps, un pied humain et une main avaient été découverts dans des colis postaux, l'un arrivé au siège du Parti conservateur, au pouvoir à Ottawa, l'autre adressé au parti libéral. La police a estimé qu'il s'agissait de la même affaire, mais elle attendait encore les résultats d'examens de laboratoire pour le confirmer.

Rocco Luka Magnotta, 29 ans, originaire de Toronto, est également connu sous les pseudonymes Eric Clinton Newman et Vladimir Romanov. En fait, il s'appelait Eric Clinton Newman jusqu'en 2006, quand il a changé de nom.

Acteur bisexuel de films pornographiques, présenté aussi dans les médias canadiens comme un prostitué, il cherchait à se faire de la publicité sur internet en publiant des vidéos dans lesquelles il tuait des chats.

Il a également publié un blog où il se disait nécrophile et un autre où il détaillait une méthode permettant de disparaître en rompant graduellement avec toutes ses connaissances pour commencer une nouvelle vie.

Selon le psychiatre Gilles Chamberland, de l'hôpital du Sacré Coeur à Montréal, le suspect doit être "fier de ce qu'il a fait" et risque de récidiver.

Un voisin du suspect, Richard Peyette, l'a décrit pour l'AFP: "Il était vraiment solitaire, et peut-être même anti-social, à la limite. A chaque fois que je lui disais bonjour, il n'y avait même pas un signe de tête. Comme si je parlais au mur".

"Il était toujours à moitié déguisé, il avait toujours une petite perruque sur la tête, puis des verres fumés, quand il sortait. On dirait qu'il essayait de passer inaperçu. C'était une personne très étrange", poursuit ce voisin.

via/lor

PLUS:afp