NOUVELLES

Arcand, Podz, Pilote et Chartrand financés par Téléfilm Canada

31/05/2012 02:47 EDT | Actualisé 31/07/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les prochaines oeuvres de Denys Arcand, Podz et Sébastien Pilote figurent parmi les huit longs métrages qui se partageront les 6 millions $ en financement de Téléfilm Canada.

Avec «Deux nuits/Two Nights», Denys Arcand propose un film intimiste mettant en scène un homme marié de La Malbaie qui rencontre une mystérieuse anglophone avec qui il partage deux nuits à Toronto.

La distribution du film n'est pas encore connue puisque le processus de casting n'a pas encore débuté, a signalé jeudi la maison de production du long métrage, Cinémaginaire.

Podz, dont le film «L'affaire Dumont» prendra l'affiche en septembre prochain, se retrouvera pour sa part aux commandes du long métrage «Miraculum», suivant l'histoire d'une infirmière qui se prend d’affection pour le miraculé d’un accident d’avion.

Comme il l'avait fait dans son film «Le vendeur», qui a connu un formidable succès à l'international, Sébastien Pilote a décidé de camper son récit dans une région rurale.

Le film «Le démantèlement» raconte l'histoire d'un éleveur d'agneaux forcé de vendre sa maison, son troupeau et sa terre pour aller vivre dans un petit appartement, le tout afin de venir en aide à sa fille.

Autres films financés

Le premier long métrage de fiction signé par le documentariste Mathieu Roy, à qui l'on doit «Surviving Progress» (2011), a lui aussi eu la main heureuse. Son film intitulé «L'autre maison», une coproduction avec la France, mettra notamment en vedette Michel Bouquet.

Le nouveau projet du cinéaste Denis Côté, «Vic & Flo ont vu un ours», jouira également du soutien financier de Téléfilm Canada. Dans cette nouvelle oeuvre, le réalisateur de «Bestiaire» (2012) s'intéresse à l'histoire de deux anciennes détenues qui se retrouvent recluses dans une cabane à sucre, où elles réapprennent à vivre.

Par ailleurs, cette troisième tentative aura été la bonne pour le réalisateur Alain Chartrand, qui avait essuyé deux refus de financement pour son film «La maison du pêcheur» du côté de Téléfilm Canada.

À saveur politique, ce nouveau long métrage qui met en vedette Luc Picard et Kevin Parent porte sur la rencontre entre les felquistes Francis Simard et les frères Rose à l’été 1969.

Un long métrage qui marquera la première apparition d'Éric Salvail au cinéma a également été choisi par Téléfilm Canada. Réalisé par Marc-André Lavoie, «Hot dog» raconte l'histoire d'un employé qui apprend que ses associés de Saucibec complotent pour le mettre à la porte. Il décide de saboter la compagnie en mettant une dent dans une machine à viande.

Le long métrage d'animation «Le Coq de St-Victor» (Pierre Greco) sera aussi financé par l'organisme pancanadien. Le film est destiné à un jeune public.

PLUS:pc