NOUVELLES

Wall Street ouvre en baisse, inquiète pour les banques espagnoles

30/05/2012 10:13 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

Wall Street a ouvert en baisse mercredi, plombée par la dégradation de la situation des banques en Espagne, nouveau foyer de crise de la dette européenne: le Dow Jones cédait 1,18% et le Nasdaq 1,35%.

Vers 14H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average perdait 148,49 points à 12.432,20 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 38,88 points à 2.832,11 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 reculait de 1,28% (17,02 points) à 1.315,40 points.

La Bourse de New York avait terminé en hausse mardi, portée par un petit vent d'optimisme, beaucoup d'investisseurs estimant un rattrapage nécessaire après le recul prononcé du mois écoulé: le Dow Jones avait pris 1,01%, à 12.580,69 points, et le Nasdaq 1,18%, à 2.870,99 points.

"Il n'y a aucun accord entre les pays (européens) et les institutions politiques pour répondre à la crise de la dette", a déploré Dick Green, du site d'analyse financière Briefing.com.

Les taux obligataires espagnols s'envolent alors que les Bourses mondiales s'inquiètent pour l'avenir de Bankia, troisième banque espagnole par les actifs. La banque a en effet besoin de 23,5 milliards d'euros, dont 19 restent encore à trouver.

Or, selon le Wall Street Journal et le Financial Times, la Banque centrale européenne (BCE) s'oppose à l'idée de Madrid d'injecter des obligations souveraines dans Bankia, qui pourrait les déposer auprès de l'institution monétaire en échange d'argent frais.

Le ministre espagnol de l'Economie, Luis de Guindos, a nié mercredi que la BCE ait refusé un plan visant à recapitaliser Bankia.

Mais l'actualité économique étant très limitée aux Etats-Unis, Wall Street "suit l'Europe", a expliqué M. Green.

En outre, ont remarqué les experts de Charles Schwab, "le moral est plombé par une émission obligataire décevante en Italie": Rome a levé 5,74 milliards d'euros à moyen et long terme à des taux en forte hausse.

Le marché obligataire évoluait en nette hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans chutait à 1,646% contre 1,731% mardi, et celui à 30 ans à 2,739% contre 2,842%.

sab/sl/mdm

PLUS:afp