NOUVELLES

USA: les zones naturelles vantent leurs effets sur les prix de l'immobilier (étude)

30/05/2012 02:49 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

Les zones naturelles protégées des Etats-Unis ont mis en avant mercredi les résultats "inattendus" d'une étude commandée par leurs soins et tendant à montrer qu'elles ont un effet positif sur la valeur des habitations situées à leur proximité.

"La valeur des logements situées à moins de 800 mètres d'une zone protégée et à moins de 13 kilomètres d'un centre urbain est supérieure [à la moyenne] de 7 à 9% dans le sud-est, de 4 à 5% dans le nord-est, et de 3 à 6% dans les Etats de Californie et du Nevada" (ouest), observe le Service de la nature et de la pêche (FWS), une administration fédérale, dans un communiqué.

Le FWS indique que son étude, réalisée par des chercheurs de l'Université de l'Etat de Caroline du Nord, a porté sur les zones protégées qu'il administre (environ 600 à l'échelle du pays) et qui sont situées dans ces trois régions à l'exclusion des autres, où ces réserves sont généralement plus éloignées des centres urbains.

"Les réserves nationales de faune sont un trésor public qui protège les espèces sauvages menacées pour le plus grand plaisir de leurs visiteurs", ajoute le FWS, qui illustre son étude avec la photo d'un faucon perché sur un arbre dans une zone protégée proche de la ville de Philadelphie (est), dont les gratte-ciel se dessinent à l'arrière-plan.

Les résultats de l'étude "nous rappellent que ces réserves dopent également la santé du voisinage par des biais inattendus" puisqu'elles l'"enrichisse (...) même en des temps de difficultés économiques", fait valoir le FWS.

mj/sl/lor

PLUS:afp