NOUVELLES

Selon Gérald Tremblay, la ville était prête lorsque la pluie a inondé Montréal

30/05/2012 01:07 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, affirme que les services de la ville étaient prêts lorsque sont survenues les inondations causées par les pluies diluviennes de mardi, mais il estime qu'aucun système d'égout n'aurait pu tenir le coup face à un tel déluge.

Le maire a fait le point mercredi sur la situation, expliquant que l'alerte avait été donnée aux arrondissements et services d'urgence sur l'heure du midi, soit dès que les avertissements de pluie abondante ont été émis.

«La ville était sur un pied d'alerte et était prête à agir», a-t-il affirmé.

M. Tremblay a précisé que les précipitations qui ont touché certains secteurs du sud de la métropole ont atteint officiellement 54 millimètres en 30 minutes, mais que ce chiffre est probablement plus près de 75 millimètres car les pluviomètres ont été endommagés par les vents.

Le maire a aussi rappelé que son administration a fait des investissements majeurs au cours des dernières années, ce qui a permis d'atténuer l'impact de ce déluge.

«Les experts sont unanimes à dire que si nous n'avions pas investi les sommes que nous avions investies au cours des dernières années — plus d'un milliard de dollars — les conséquences de cette pluie diluvienne auraient été encore pires», a-t-il affirmé.

Mais le maire ne se fait pas d'illusions sur les limites de ces investissements.

«On peut investir des milliards de dollars mais il n'y a pas un réseau qui peut absorber dans un si court laps de temps les millimètres de pluie qui sont tombés sur Montréal», a-t-il dit.

Bien qu'il soit trop tôt pour dresser un bilan des dommages, M. Tremblay a souligné que le service de prévention des incendies avait reçu en quelques minutes 961 appels, dont 98 pour des inondations et 94 pour des accidents, et avait fait 680 retours d'appels. Le service 3-1-1, pendant ce temps, a reçu plus d'un millier d'appels reliés aux égouts.

Le directeur de l'épuration des eaux usées, Pierre Fontaine, a pour sa part expliqué que les égouts contiennent toujours de l'air et qu'un apport d'eau aussi important vient comprimer l'air et créer une forte pression sur les regards, communément appelés couvercles de bouches d'égout. Il a toutefois admis avoir été surpris par la puissance des éléments.

«Ce qui nous préoccupe, c'est que même à des endroits où il y a des problématiques connues, où des précautions avaient été prises, c'est-à-dire souder des regards, même les soudures ont cédé. Ça vous indique la puissance de ce qu'on a retrouvé dans le réseau», a-t-il fait valoir aux côtés du maire Tremblay.

Ce dernier a pour sa part admis qu'avec le réchauffement climatique qui entraîne une multiplication de ce genre d'événements de météo extrême, Montréal devra revoir les capacités de ses infrastructures à terme.

«Il faut prendre davantage conscience des changements climatiques. Ça vient changer de façon considérable l'évaluation qu'on peut faire de nos infrastructures», a dit le maire.

Il a cependant précisé, à titre d'exemple, que les inondations survenues dans le secteur de Verdun étaient une première en 100 ans, que LaSalle avait été touché avec une sévérité qui ne s'était pas vue depuis 75 ans et que le secteur DeLorimier n'avait rien vécu de tel en 30 ans.

Par ailleurs, la ville de Longueuil, qui a aussi subi les foudres de Dame Nature, signale qu'une douzaine de familles ont dû être évacuées et hébergées temporairement dans des hôtels de la région.

Pas moins de 1500 appels ont été logés aux services d'urgence de la municipalité à la suite de ce déluge et un important effort de nettoyage était en cours mercredi.

La municipalité signale toutefois que ses infrastructures n'ont subi aucun dommage.

Plusieurs édifices municipaux ont aussi été inondés, entre autres la Cour municipale, dont les activités n'ont repris que graduellement à compter de mercredi après-midi. Certains locaux du Service de police de l'agglomération de Longueuil ont également été touchés.

PLUS:pc