NOUVELLES

Ottawa envisage l'achat de drones militaires pour surveiller l'Arctique

30/05/2012 02:23 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le gouvernement Harper envisage d'acheter au moins trois avions sans pilote de haute altitude, dans ce qui pourrait être considéré comme une tentative de redonner du lustre à ses ambitions de souveraineté dans l'Arctique.

Le projet a été présenté par le sous-traitant américain de la défense Northrop Grumman, et implique de modifier son drone Global Hawk, qui vole à 20 000 mètres d'altitude, pour supporter les rigueurs du Grand Nord.

Le gouvernement conservateur accuse du retard dans ses projets pour imposer une présence canadienne dans cette région qui se réchauffe rapidement, incluant la construction de brise-glace militaires et l'établissement d'un port en eaux profondes.

L'armée de l'air américaine envisage de vendre quelques-uns de ses appareils Global Hawk, qui sont toujours en construction, dans le cadre de restrictions budgétaires à la Défense.

Selon Dane Marlot, directeur du développement des affaires à l'international chez Northrop Grumman, tout achat potentiel devrait être effectué via le Pentagone. Il ajoute toutefois que la proposition faite au gouvernement canadien comprend les appareils, des stations au sol, des pièces de rechange et du soutien sur place.

M. Marlot a refusé d'évoquer des chiffres, mais une source au fait du dossier parle d'un prix d'ensemble variant entre 150 et 170 millions $ pour chaque drone, en fonction des options de surveillance que voudrait y inclure l'armée canadienne.

PLUS:pc