NOUVELLES

Nouvelle manifestation anti-immigrés africains à Tel-Aviv, six arrestations (police)

30/05/2012 04:00 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

Six personnes ont été arrêtées mercredi soir à Tel-Aviv où ont lieu un rassemblement contre les immigrés africains dans cette ville et une contre-manifestation antiraciste, a indiqué la police israélienne.

Certains quartiers déshérités du sud de la métropole israélienne, qui accueillent une importante communauté d'Afrique noire, dont beaucoup de clandestins, sont le théâtre de tensions raciales depuis plusieurs semaines.

Encadrés par de nombreuses forces de police, environ 500 opposants à la présence de ces immigrés ont déployé une banderole sur laquelle on pouvait lire "Les droits de l'Homme, oui - mais pas à nos dépens" et ont scandé "Ici on n'est pas en Afrique", a constaté l'AFP.

"Ils ont le droit d'être ici!", ont rétorqué des contre-manifestants rassemblés à proximité, au nombre d'environ une centaine selon la police.

"Six personnes ont été arrêtées au total pour trouble à l'ordre public", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld.

Il y a une semaine, un millier d'Israéliens avaient défilé à Tel-Aviv en scandant des slogans xénophobes ou racistes, comme "Les Noirs dehors" et "Les Soudanais au Soudan", et en dénonçant "les belles âmes gauchistes" qui défendent ces étrangers.

Des magasins tenus par des Africains avaient été attaqués et pillés. Ces incidents avaient divisé et choqué l'opinion publique.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait condamné ces violences, affirmant qu'elles n'avaient "aucune place" en Israël, tout en s'engageant à "résoudre de façon responsable" le problème de l'immigration clandestine.

Quelque 60.000 immigrés africains, pour la plupart venus du Soudan, du Soudan du Sud ou d'Erythrée et arrivés clandestinement en Israël via la frontière du Sinaï égyptien, vivent actuellement dans l'Etat hébreu.

jjm-scw-agr/sbh

PLUS:afp