NOUVELLES

Les pays soutenant Assad "du mauvais côté de l'histoire" (Maison Blanche)

30/05/2012 03:48 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

La Maison Blanche a affirmé mercredi que les pays persistant à soutenir le régime du président syrien Bachar al-Assad se trouvaient "du mauvais côté de l'histoire", et rappelé sa "déception" vis-à-vis de l'attitude de Moscou et de Pékin dans ce dossier.

"Nous avons dit clairement notre déception concernant le veto que la Russie et la Chine ont opposé à la résolution (du Conseil de sécurité de l'ONU) sur la Syrie, réclamant à Assad de mettre un terme à sa campagne brutale contre son propre peuple", a déclaré le porte-parole du président américain Barack Obama, Jay Carney.

Evoquant les consultations entre Washington et Moscou sur la Syrie lors de son point de presse quotidien, M. Carney a assuré que les Etats-Unis exprimaient "lors de ces conversations l'opinion selon laquelle soutenir le régime Assad revient à se placer du mauvais côté de l'histoire".

En allusion au massacre de Houla attribué aux fidèles du régime et qui a fait au moins 108 morts dont 49 enfants, M. Carney a estimé que le président "Assad restera pour toujours dans les mémoires pour ce qu'il a fait le week-end dernier et ce qu'il a fait ces 15 derniers mois".

"Il a gâché une occasion de diriger une transition politique qui améliorerait la situation de la Syrie dans la communauté internationale, et encore plus important, améliorerait les vies de ces concitoyens. Et cela ne va pas changer", a assuré le porte-parole.

tq/lor

PLUS:afp