NOUVELLES

Les fabricants industriels canadiens se montrent plus optimistes

30/05/2012 09:11 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Selon le rapport Canadian Manufacturing Barometer de PwC du premier trimestre de 2012, 76 pour cent des fabricants industriels canadiens interrogés sont optimistes quant aux perspectives économiques du Canada pour l'année à venir, ce qui représente une hausse de 19 points par rapport au trimestre précédent.

Au total, 25 pour cent de ceux qui commercialisent leurs produits à l'étranger, soit 4 points de plus par rapport au trimestre précédent, sont aussi plus optimistes quant aux perspectives économiques mondiales pour les 12 prochains mois. En fait, les fabricants industriels canadiens qui vendent à l'étranger ont connu une stabilité des ventes internationales au premier trimestre de 2012, tandis que 22 pour cent d'entre eux ont enregistré une augmentation de leurs ventes.

Malheureusement, pour les participants au sondage, les projections de croissance du chiffre d'affaires sont de 4,2 pour cent, ce qui représente une légère baisse par rapport aux prévisions établies pour l'année (4,9 pour cent) et un chiffre plus faible que les prévisions sur 12 mois du trimestre précédent (5,3 pour cent).

De plus, les participants sont moins nombreux (42 pour cent) à prévoir de nouveaux investissements importants de capitaux pour l'année à venir. Ce chiffre est considérablement moindre que celui annoncé au trimestre précédent (60 pour cent) et au troisième trimestre de 2011 (66 pour cent).

Les prix du pétrole et de l'énergie constituent le principal obstacle à la croissance pour 59 pour cent des dirigeants interrogés, comparativement à 53 pour cent au cours des deux derniers trimestres de 2011. Pour 34 pour cent des participants qui prévoient recruter au cours de l'année à venir, les employés les plus recherchés seront les professionnels et les techniciens (22 pour cent), les travailleurs de la production (17 pour cent) et les travailleurs qualifiés (17 pour cent).

Plus de la moitié des dirigeants du secteur de la fabrication interrogés dans le cadre de cette étude parlent d'un sérieux manque de main-d'œuvre qualifiée.

PLUS:pc