NOUVELLES

Le séisme de mardi dans le nord de l'Italie a fait 17 morts

30/05/2012 08:06 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

ROME - Le corps d'un ouvrier a été dégagé mercredi des décombres d'une usine de Medolla détruite par le séisme de la veille dans le nord de l'Italie. Le bilan définitif de la catastrophe s'élève à 17 morts et environ 350 blessés, selon la Protection civile.

Trois autres employés de la même entreprise ont péri dans le tremblement de terre de magnitude 5,8 qui a frappé la région d'Émilie-Romagne mardi, deux semaines après un autre séisme de magnitude 6 qui a fait sept morts dans la même région. Des secousses ont encore été ressenties dans la nuit de mardi à mercredi.

Le président du Conseil italien, Mario Monti, a promis que son gouvernement ferait tout le nécessaire pour reconstruire la région. Il a approuvé plusieurs mesures mercredi afin de lancer la reconstruction des logements, des entreprises et des bâtiments historiques dans la zone sinistrée.

La proportion importante d'usines endommagées par les deux tremblements de terre soulève des questions sur les règles de construction et d'éventuels problèmes de corruption dans l'industrie du bâtiment.

La région d'Émilie-Romagne est notamment connue pour la production de voitures de luxe (Ferrari, Maserati et Lamborghini), de parmesan, de vinaigre balsamique et de machinerie.

Pendant que la terre continuait à trembler, de nombreux résidants ont passé la nuit de mardi à mercredi dehors dans des camps de tentes ou dans leur voiture, trop effrayés pour rentrer chez eux.

Le coordonnateur de la Protection civile, Carmine Lizza, a précisé que ses conseillers s'étaient mis à la disposition des habitants, traumatisés par deux séismes en deux semaines dans une zone qui n'est pourtant pas considérée comme particulièrement à risque. «Il leur faudra des semaines pour s'en remettre, parce qu'un tremblement de terre est une blessure profonde», a-t-il noté.

PLUS:pc