NOUVELLES

Le journaliste français otage des FARC a été libéré dans le sud de la Colombie

30/05/2012 08:10 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

SAN ISIDRO, Colombie - Le journaliste français Roméo Langlois, enlevé par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) le 28 avril, a été libéré mercredi.

Il a affirmé que les rebelles l'avaient traité avec respect pendant le mois qu'il a passé en captivité. Il a précisé qu'il n'avait jamais été attaché et qu'il avait été bien nourri. Il ne semblait pas souffrir de la blessure au bras gauche subie lors de son enlèvement.

Plus tôt dans la journée, une délégation était arrivée dans une région reculée du sud de la Colombie proche de l'endroit où il avait été enlevé en espérant sa libération. Le diplomate français Jean-Baptiste Chauvin et l'ancienne sénatrice colombienne Piedad Cordoba faisaient partie de cette délégation.

La délégation, qui se déplaçait à bord de deux véhicules portant le sigle de la Croix-Rouge, s'était arrêtée à un barrage de la guérilla à l'entrée du hameau de San Isidro, dans le sud du pays.

Roméo Langlois, âgé de 35 ans, a été enlevé par les FARC dans une attaque contre les forces de sécurité qu'il accompagnait dans une opération antidrogue. Trois soldats et un policier ont été tués dans l'affrontement, tandis que Roméo Langlois a été blessé au bras gauche.

PLUS:pc