NOUVELLES

Le député albertain Lee Richardson a présenté sa démission au Parlement

30/05/2012 07:07 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Un vétéran de la politique, le député conservateur albertain Lee Richardson, a présenté mercredi sa démission à la Chambre des communes.

Mais il ne quitte pas la vie politique pour autant: il a accepté de devenir le secrétaire principal de la première ministre de l'Alberta, Alison Redford.

Il a déclaré à ses collègues députés que ce travail est un défi excitant, surtout à un moment où la première ministre de l'Alberta s'apprête à assumer un rôle de leader dans la fédération canadienne.

Le député de Calgary, âgé de 64 ans, est en politique depuis quatre décennies.

Il a été élu pour la première fois à Calgary sous le règne de Brian Mulroney en 1988.

Après avoir été défait aux élections de 1993, il est revenu aux Communes en 2004 et a toujours été réélu depuis.

M. Richardson s'est permis de partager une pensée, qui ressemblait plus à un conseil, avec ses collègues. Soulignant que même si les députés ont des visions différentes du Canada, ils aiment tous leur pays. Et qu'à ce titre, il serait bon de mettre de côté la «fureur partisane».

Le premier ministre Stephen Harper a souligné par voie de communiqué la contribution de son député, affirmant qu'il avait été un ardent défenseur de l'Alberta et un membre apprécié du caucus.

«Sa sagesse et sa perspicacité vont nous manquer dans le cadre de nos efforts consacrés à l'ouverture de nouveaux marchés pour les produits canadiens», a souligné le premier ministre.

Le leader en Chambre du Nouveau Parti démocratique (NPD), Nathan Cullen, a affirmé que M. Richardson était un ami et qu'il lui souhait la meilleure des chances dans ses futures fonctions.

Le chef intérimaire libéral Bob Rae a déclaré qu'il avait été agréable de travailler avec M. Richardson et qu'il était justement l'un de ces députés qui cherchaient vraiment à établir des liens avec les autres partis.

PLUS:pc