NOUVELLES

Le départ d'Assad, seul moyen de sauver le plan Annan (opposition syrienne)

30/05/2012 07:20 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

L'opposition syrienne a estimé mercredi que le départ du président syrien Bachar al-Assad était le seul moyen de sauver le plan du médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan pour l'arrêt des violences en Syrie.

"Une entente internationale pour un départ d'Assad est le seul moyen de sauver le plan Annan et de trouver une solution politique, faute de quoi la situation risque une explosion qui menacera toute la région", estime dans un communiqué le Conseil national syrien, principale coalition de l'opposition syrienne.

Le communiqué cite un entretien téléphonique entre le chef démissionnaire du CNS et le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, durant lequel Burhan Ghalioun a aussi appelé la communauté internationale à "agir rapidement pour mettre fin aux massacres" dans son pays.

Le communiqué souligne la nécessité de "travailler avec la Russie pour contourner les divisions au sein du Conseil de sécurité" de l'ONU sur le dossier syrien.

La Russie, alliée de Damas, a été très critiquée ces derniers mois pour avoir fait obstruction au Conseil de sécurité à des résolutions condamnant la régime syrien pour sa répression de la révolte.

Le médiateur international Kofi Annan a rencontré mardi le président Bachar al-Assad à Damas et lui a demandé de "prendre des mesures courageuses maintenant" pour mettre fin aux violences, évoquant un "moment charnière" après le massacre de Houla (centre) où 108 civils ont été tués vendredi et samedi.

La trêve instaurée théoriquement le 12 avril en vertu du plan de M. Annan est violée quotidiennement.

ser/hj/vl

PLUS:afp