NOUVELLES

Le chef des observateurs en Syrie "profondément perturbé" après nouvelle tuerie

30/05/2012 06:56 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

Le chef de la mission d'observation de l'ONU en Syrie, le général Robert Mood, s'est dit "profondément perturbé" après la découverte mardi soir du corps de 13 personnes dans la province de Deir-Ezzor.

Les observateurs ont découvert les corps dans la zone d'Assukar à 50 km à l'est de Deir-Ezzor.

"Tous les corps avaient les mains liées derrière le dos, et certains semblent avoir été tués d'une balle dans la tête tirée à courte portée", écrit le général Mood dans un communiqué, se disant "profondément perturbé par cet acte épouvantable et inexcusable".

Dans la nuit de mardi à mercredi, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme avait fait état du "massacre" de 13 civils mardi dans la région de Deir Ezzor.

Le président de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, a indiqué par téléphone à l'AFP "ils (les victimes) ont été exécutées d'une balle dans la tête, selon les premières informations en provenance de la région", avant d'appeler les observateurs de l'ONU à se rendre sur place pour enquêter.

Un massacre de civils à Houla (centre), dont une partie ont été tués à l'armé blanche, avait fait 108 morts vendredi, dont une cinquantaine d'enfants, déclenchant un tollé international, et un haut responsable de l'ONU a affirmé mardi avoir de "forts soupçons" sur l'implication des "chabbiha", des miliciens pro-régime.

bur-cnp/hj

PLUS:afp