Intempéries : le maire Tremblay veut rassurer les Montréalais

Publication: Mis à jour:
GERALDTREMBLAY
SRC

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur Montréal et les désagréments qu'elles ont provoqués mardi ont obligé le maire de la métropole, Gérald Tremblay, à faire le point sur la situation.

En conférence de presse mercredi, M. Tremblay a assuré que toutes les ressources de la Ville de Montréal étaient mobilisées pour que les choses reviennent à la normale.

La maire a insisté sur le caractère exceptionnel des deux vagues de pluie de mardi. Il est tombé 54 mm en 30 minutes, ce qui a provoqué une inondation rapide, notamment dans le sud-ouest de l'île.

Selon lui, aucun réseau collecteur n'aurait eu la capacité d'absorber une telle quantité d'eau en si peu de temps. La soudure de certains puisards a cédé sous la rare violence des précipitations et des vents, a-t-il indiqué.

M. Tremblay a toutefois fait savoir que peu d'incidents ont été rapportés, précisant que 30 réclamations ont été enregistrées par les autorités municipales. Il a estimé que les investissements de la Ville de plus d'un milliard de dollars depuis 2002 dans ses réseaux d'eau ont certainement permis d'éviter le pire.

Le maire a comparé les pluies de mardi à celles de 1987, soulignant que ces dernières sont tombées sur toute l'île, alors que les récentes se sont concentrées sur le sud-ouest.

Selon M. Tremblay, les fortes précipitations qui ont touché Verdun ne se produisent qu'une fois tous les 100 ans, La Salle, une fois tous les 75 ans, et le secteur de De Lorimier, une fois tous les 30 ans.