NOUVELLES

Égypte: les deux fils d'Hosni Moubarak accusés de délit d'initié

30/05/2012 03:10 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - Les deux fils d'Hosni Moubarak ont été accusés de délit d'initié, ce qui leur vaudra d'être jugés devant une cour criminelle, ont annoncé des sources judiciaires égyptiennes mercredi. La date du procès n'a pas encore été annoncée.

Dans un communiqué relayé par l'agence de presse officielle, le ministère de la Justice précise que les deux fils de l'ancien président égyptien, ainsi que sept autres personnes, ont réalisé des gains illicites lors de la vente d'une banque.

Hosni Moubarak et ses deux fils Gamal et Alaa sont déjà incarcérés et jugés dans une autre affaire de corruption, dont le verdict est attendu samedi. L'ancien président est également poursuivi pour complicité dans la mort de quelque 900 manifestants durant le mouvement de contestation qui a conduit à sa chute, en février 2011. Il risque la peine de mort dans ce dossier.

Selon le ministère de la Justice, Gamal a réalisé un gain illicite de près de 500 millions de livres égyptiennes lors de la vente de la banque Watani, tandis qu'Alaa a utilisé des informations privilégiées sur la banque pour gagner de manière illégale 12 millions de livres égyptiennes. Les sept autres accusés dans cette affaire ont été libérés sous caution, mais n'ont pas le droit de quitter le pays.

Hosni Moubarak et ses deux fils ont été arrêtés en avril 2011.

PLUS:pc