NOUVELLES

Euro-2012 - Salut les jeunes!

30/05/2012 10:22 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

Soucieux du sacro-saint "équilibre" entre les générations, les sélectionneurs de l'Euro-2012 (8 juin-1er juillet en Pologne et Ukraine) ont fait confiance à quelques jeunes joueurs, plus ou moins expérimentés, certains devant confirmer, d'autres ayant l'occasion d'émerger.

Quand on pense à la jeunesse, c'est la génération Dortmund qui se détache: le Borussia a remporté les deux derniers titres de Bundesliga grâce à une "classe biberon" dorée représentée par l'Allemand Mario Götze et le Polonais Robert Lewandowski, auxquels s'ajoutera Marco Reus, qui rejoindra Dortmund après l'Euro.

Mais il y a aussi les deux jeunes Anglais Daniel Welbeck et Alex Oxlade-Chamberlain, et des jokers tels le Portugais Nelson Oliveira et l'Italien Fabio Borini.

Götze sera-t-il le nouveau Thomas Müller, qui avait explosé au Mondial-2010 (5 buts, 3 passes décisives à 20 ans)? Le milieu offensif, qui aura 20 ans le 3 juin et sera en jambes après avoir été indisponible de janvier à avril, est vite devenu le moteur des Jaune et Noir. Il a ainsi séduit Joachim Löw, qui l'a appelé pour la première de ses 13 sélections (2 buts) dès novembre 2010, à 18 ans et 167 jours.

"Götzinho", comme le surnomment ses coéquipiers en référence à Ronaldinho, ne s'est cependant pas encore fait une place dans le onze de la Nationalmannschaft, barré par Schweinsteiger et Özil. Il "peut jouer entre le 6 et le 10" et a plus un profil de "relayeur" qu'Özil, avait souligné Löw en novembre, lorsque toute l'Allemagne fantasmait sur "Götzila", une association entre les deux joueurs essayée deux fois, pour l'instant sans étincelle.

Reus, qui aura 23 ans ce jeudi, est moins précoce. Mais ce longiligne milieu offensif ou attaquant sort d'une saison de feu où il a propulsé Mönchengladbach en Ligue des champions grâce à ses 18 buts et 8 passes décisives. Rapide, dribbleur, "Rolls Reus" (5 sélections, 1 but) est lui aussi candidat aux fins de match, pour prendre le relais d'un Müller ou d'un Podolski.

Côté polonais, Lewandowski (23 ans), arrivé en juin 2010 à Dortmund, s'est affirmé en deux saisons comme buteur, marquant 30 buts en 67 matches de championnat allemand (22 buts cette saison, 3e meilleur buteur de Bundesliga).

S'il apparaît incontournable en équipe nationale, où il a débuté en 2008 (40 capes, 13 buts), "Lewangoalski" ne se prive pas de critiquer les choix du sélectionneur Franciszek Smuda. Un côté effronté qui peut lui jouer des tours.

En Angleterre, deux jeunes auront eux aussi un coup à jouer. Welbeck, 21 ans, a profité de la fatigue de Javier Hernandez pour faire son trou à Manchester United et marquer 12 buts toutes compétitions confondues cette saison.

Oxlade-Chamberlain, 18 ans, a constitué la grande surprise de la liste de Roy Hodgson. "AOC" a connu sa première cape le 26 mai (1-0 contre la Norvège), lui qui évoluait encore en 3e division il y a un an... Entre-temps, Arsène Wenger l'a repéré et attiré à Arsenal. L'entraîneur français apprécie cet attaquant polyvalent, dont l'insouciance lui rappelle Wayne Rooney à ses débuts.

Parmi les autres sélections, on citera l'Italien Borini, 21 ans, prêt en cas de dérapage de la part des instables Mario Balotelli et/ou Antonio Cassano. Formé à Chelsea sous l'oeil bienveillant de Carlo Ancelotti, cet attaquant sort d'une saison honorable à la Roma (9 buts en 24 matches).

Nelson Oliveira, 20 ans, a eu beaucoup moins de temps de jeu à Benfica. Le Portugais de 1,86 m, qui compense une certaine lenteur par un sens du combat et une certaine roublardise, avait été élu troisième meilleur joueur du Mondial des moins de 20 ans l'été dernier (4 buts en 7 matches).

ybl/pgr/gv

PLUS:afp