NOUVELLES

Egypte: cinq ans de prison pour un policier pour avoir tué des manifestants

30/05/2012 08:20 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

Un policier égyptien a été condamné mercredi à cinq ans de prison pour le meurtre de manifestants lors de la révolte l'an dernier contre le président Hosni Moubarak, selon des sources judiciaires.

Le policier, Mohammed Ibrahim, était jugé pour avoir tiré sur des manifestants réunis près d'un poste de police le 28 janvier 2011, tuant 18 d'entre eux.

Cette journée, surnommée le "vendredi de la colère", fut l'une des journées les plus meurtrières de ces événements qui firent officiellement quelque 850 morts en près de trois semaines.

Le policier avait initialement été condamné à mort par contumace pour ces faits, mais un nouveau procès a été organisé lorsqu'il a accepté de se rendre aux autorités. Le tribunal devrait motiver ultérieurement la décision prise mercredi.

Le 22 mai, cinq policiers égyptiens avaient été condamnés par contumace à des peines de dix ans de prison pour des faits similaires. Dix autres avaient été acquittés.

M. Moubarak, l'ancien ministre de l'Intérieur Habib el-Adli et six hauts responsables de la police sont jugés pour leur rôle dans les événements du 28 janvier 2011. Le verdict est attendu pour le 2 juin.

str-se/ahe/hj

PLUS:afp