NOUVELLES

Début d'enchères pour des contrats d'exploration de gaz et pétrole en Irak

30/05/2012 03:14 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

La vente aux enchères pour l'attribution de 12 contrats d'exploration de sites pétroliers et gaziers en Irak a débuté mercredi à Bagdad, selon des journalistes de l'AFP.

Ces enchères, les quatrièmes à être organisées en Irak depuis 2009, voient s'affronter 47 compagnies, dont nombre de grandes majors internationales, pour l'attribution de sept sites pour le gaz et cinq pour le pétrole.

"Cette compétition est transparente et publique", s'est félicité le ministre du Pétrole, Abdel Karim al-Luaybi, lors de l'ouverture de la séance, qui se déroule au ministère du Pétrole.

"Beaucoup d'entreprises qualifiées vont y participer. Cette séance est considérée comme très importante pour le ministère et pour le pays pour ce qui est du développement et des progrès de l'économie", a-t-il souligné.

Contrairement aux trois sessions précédentes lors desquelles avaient été octroyés des contrats concernant des gisements déjà en activité, l'Irak propose cette fois des blocs d'exploration.

Les enchères, qui sont prévues sur deux jours, ont commencé par la mise aux enchères du bloc 2, un territoire de 8.000 km2 dans la province de Ninive, proche de la frontière syrienne, et qui pourrait receler du gaz. Elles doivent se poursuivre avec l'attribution du bloc 9, proche de la frontière koweïtienne, et qui pourrait contenir du pétrole.

La question du pétrole est centrale en Irak: la vente de pétrole représente environ 90% des recettes budgétaires et les deux tiers du PIB du pays, qui compte principalement sur cette manne pour financer sa reconstruction après des décennies de guerre et de sanctions.

bur-ahe/hj

PLUS:afp