NOUVELLES

CORRIGÉ: Un affaire de pédophilie aux Pays-Bas mène à 33 arrestations dans le monde

30/05/2012 01:52 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

Trente-trois suspects ont été interpellés à travers le monde grâce à des informations récoltées lors d'une enquête menée sur un employé de crèche condamné aux Pays-Bas pour pédophilie, a-t-on appris mercredi auprès du parquet national néerlandais.

"Il y a eu 33 arrestations dans le monde, dont 8 aux Etats-Unis et 13 aux Pays-Bas", a déclaré à l'AFP Wim de Bruin, porte-parole du parquet national néerlandais. Les autres suspects ont été arrêtés au Canada, en Allemagne, en Pologne, en Suède et en Angleterre, notamment.

Robert M., un Néerlandais d'origine lettone âgé de 28 ans, avait été condamné le 21 mai à 18 ans de prison pour avoir commis des agressions sexuelles sur 67 enfants et produit et diffusé de la pornographie infantile.

Plus de 1.100 "contacts internet" de l'ancien employé de crêche ont été identifiés après l'analyse de ses ordinateurs, disques durs, clés USB et téléphones portables, notamment, selon un communiqué du parquet. Les résultats de cette enquête ont alors été envoyés dans 52 pays à travers le monde.

Parmi les personnes interpellées, certaines l'ont été pour possession et diffusion de pornographie infantile tandis que d'autres l'ont été pour des abus sexuels sur des enfants, selon la même source.

"De nombreuses enquêtes aux Pays-Bas et à l'étranger sont encore en cours", a souligné le parquet dans son communiqué.

Arrêté le 7 décembre 2010, Robert M. avait reconnu les faits qui lui étaient reprochés. Son procès devant le tribunal d'Amsterdam s'était ouvert le 12 mars.

Il avait été employé dans des crèches d'Amsterdam entre 2007 et 2010 où étaient gardés des enfants âgés de 4 ans au plus. Il travaillait aussi comme baby-sitter depuis 2009, entrant en contact avec des parents via internet.

Son conjoint, un Néerlandais de 39 ans, avait été condamné à 6 ans de prison pour possession de pornographie infantile et pour avoir "facilité" la commission des crimes de Robert M..

ndy/jhe/jeb/plh

PLUS:afp