NOUVELLES

Contamination aux produits chimiques au Brésil: 500 M$ réclamés à Shell et BASF

30/05/2012 08:30 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

BRASILIA, Brésil - Des procureurs brésiliens ont annoncé, mercredi, avoir demandé à un tribunal de forcer la société pétrolière Shell et l'entreprise de produits chimiques BASF à verser immédiatement 500 millions $ US dans un fonds destiné à des centaines de travailleurs qui pourraient avoir été contaminés par une usine de produits chimiques agricoles.

Les deux entreprises se sont déjà fait ordonner de verser ce montant par deux tribunaux, mais la cause a été portée en appel et est présentement étudiée par une juridiction supérieure à Brasilia, la capitale.

Le dossier concerne une usine de produits chimiques située dans la ville de Paulinia, à environ 120 kilomètres au nord-ouest de Sao Paulo.

«Nous avons un ensemble de rapports techniques qui confirment que les sols sont totalement contaminés, que l'eau est totalement contaminée et que les travailleurs ont été massivement exposés» aux produits chimiques toxiques, a affirmé Rafael Almeida, porte-parole des procureurs de la ville de Campinas, près de Paulinia.

«Nous avons des gens malades qui ont un urgent besoin du paiement maintenant parce qu'ils sont en train de mourir. Retarder davantage le paiement est une très mauvaise idée», a-t-il ajouté.

Selon M. Almeida, les procureurs demandent que Shell et BASF versent les 500 millions $ US dans un compte bancaire afin que l'argent soit immédiatement disponible quand le tribunal de Brasilia rendra son jugement.

Dans son rapport annuel de 2011, BASF, la plus importante entreprise de produits chimiques au monde, a admis que le site est «significativement contaminé par la production de produits de protection des récoltes».

Mais l'entreprise affirme que le site était contaminé avant qu'elle ne prenne possession de l'usine. BASF a intenté une poursuite devant la justice brésilienne l'an dernier afin que Shell soit tenue entièrement responsable de tous les dommages.

L'usine en question a été en activité de 1977 à 2002. Shell en a été le premier propriétaire, puis l'a vendue à American Ceramid en 1995. L'entreprise allemande BASF a racheté American Ceramid en 2000 et a repris l'usine de produits chimiques de Paulinia.

M. Almeida affirme que les anciens employés et les voisins de l'usine ont éprouvé plusieurs problèmes de santé, notamment des cancers de la prostate, des troubles de la mémoire et des problèmes liés à la glande thyroïde.

Au moins 61 anciens employés de l'usine sont morts au cours des dernières années. D'autres ex-employés ont constaté plusieurs problèmes de santé chez leurs enfants nés depuis leur embauche à l'usine.

Le recours collectif contre Shell et BASF concerne 782 anciens employés.

PLUS:pc