NOUVELLES

Charles Taylor "mourra en prison", selon son avocat

30/05/2012 07:08 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

L'ancien président du Liberia Charles Taylor, âgé de 64 ans, et qui a été condamné mercredi à 50 ans de prison pour des crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis en Sierra Leone, "mourra en prison", a assuré son avocat Courtenay Griffiths.

"Dans les faits, Charles Taylor mourra en prison, c'est de facto une peine de prison à vie", a assuré l'avocat lors d'une conférence de presse à l'issue du prononcé de la peine devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL), à Leidschendam, dans la banlieue de La Haye.

Président de la Sierra Leone de 1997 à 2003, Charles Taylor a été condamné mercredi à 50 ans de prison après avoir été reconnu coupable le 26 avril des onze chefs d'accusation dont il devait répondre, viol, meurtre et pillage notamment, commis entre 1996 et 2002 en Sierra Leone. Il plaidait non coupable.

L'accusation avait "recommandé" le 3 mai une peine de 80 ans de prison contre le premier ex-chef d'Etat condamné par la justice internationale depuis le tribunal militaire international de Nuremberg.

"M. Taylor a le droit de faire appel et ce droit sera appliqué dans cette affaire", a pour sa part assuré Morris Anyah, un membre de l'équipe de défense de Charles Taylor, estimant la peine infligée "disproportionnée", notamment au vu de l'âge de l'accusé.

Si elles souhaitent interjeter appel du jugement et/ou de la peine infligée, la défense et l'accusation peuvent le faire au plus tard 14 jours après avoir reçu le texte complet de la décision sur la peine. Ce processus pourrait prendre plusieurs semaines, selon un porte-parole du TSSL.

ndy/jms

PLUS:afp