NOUVELLES

Al-Qidwa, adjoint de Kofi Annan, toujours indésirable à Damas

30/05/2012 06:36 EDT | Actualisé 30/07/2012 05:12 EDT

Un des deux adjoints du médiateur international Kofi Annan, Nasser al-Qidwa, est toujours indésirable à Damas, ce qui est "inacceptable", a déclaré mercredi le représentant adjoint de la France à l'ONU Martin Briens.

M. Briens s'exprimait devant la presse après une session du Conseil de sécurité de l'ONU au cours de laquelle l'autre adjoint de M. Annan, Jean-Marie Guéhenno, s'est adressé par vidéoconférence aux ambassadeurs des 15 pays membres du Conseil.

"Jean-Marie Guéhenno nous a indiqué que le deuxième adjoint, Nasser al-Qidwa, n'avait toujours pas accès à Damas, ce qui est en soi inacceptable", a déclaré M. Briens.

Nasser al-Qidwa est un ancien ministre palestinien des Affaires étrangères.

Selon d'autres diplomates, il a présenté plusieurs demandes de visa, y compris à l'occasion de la visite de M. Annan à Damas cette semaine, mais toutes ont été refusées.

Dans le cadre des efforts de médiation de Kofi Annan, M. al-Qidwa est plus particulièrement chargé des contacts avec des groupes syriens d'opposition, ce qui pourrait expliquer l'attitude du gouvernement syrien. Mais un diplomate a indiqué qu'il pourrait y avoir des "raisons personnelles" d'animosité entre Nasser al-Qidwa et le président syrien Bachar al-Assad.

avz/sf

PLUS:afp