NOUVELLES

Washington espère que le massacre de Houla fera évoluer la position russe

29/05/2012 01:47 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

Washington a déclaré mardi espérer que le massacre perpétré à Houla en Syrie ferait évoluer la position de la Russie, indéfectible allié de Damas qui a déjà opposé son veto à deux projets de résolutions condamnant la répression dans le pays.

"Cela va-t-il être un tournant dans la position des Russes? On l'espère", a déclaré à la presse la porte-parole du département d'Etat américain, Victoria Nuland, interrogée sur les conséquences pour Moscou du massacre commis vendredi en Syrie.

Elle a souligné l'importance du fait que les Russes soient "prêts à voir une enquête approfondie (sur le massacre), parce que nous pensons que les faits qu'elle permettra d'établir seront indiscutables".

"Cela montrera que ce sont des voyous soutenus par le régime qui ont pénétré dans des villages, chez des gens et ont tué des enfants à bout portant ainsi que leurs parents. Et la responsabilité est celle du régime d'Assad", a-t-elle ajouté.

La Russie et la Chine, indéfectibles alliés de Damas, ont par le passé opposé leur veto à deux projets de résolutions condamnant la répression en Syrie.

Mais dimanche, c'est avec leur soutien que le Conseil de sécurité a fermement condamné le gouvernement syrien en raison de son usage de l'artillerie dans un massacre où au moins 108 personnes ont péri et 300 autres ont été blessées.

lc/lor/mdm

PLUS:afp