NOUVELLES

Virginie Razzano cause la surprise en éliminant Serena Williams à Paris

29/05/2012 03:19 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

PARIS - La Française Virginie Razzano a causé la surprise en éliminant l'Américaine Serena Williams en trois sets 4-6, 7-6 (5), 6-3 et trois heures 03 minutes de jeu au premier tour des Internationaux de tennis de France.

«J'ai des resssources 'no limit', un peu comme au poker, je sais que je vais au bout de moi. Je n'ai jamais perdu même si je tremble, que je ne suis pas bien, je reste agressive pour lâcher ma balle», a déclaré Razzano après son exploit.

Invaincue en 17 rencontres sur terre battue cette saison, la cadette des soeurs Williams, 5e joueuse mondiale, rêvait de remporter pour la deuxième fois Roland-Garros, 10 ans après un premier succès signé en 2002, et visait un 14e sacre en Grand Chelem.

«J'ai fait tellement d'erreurs aujourd'hui, ça n'a rien à voir avec le jeu que je pratiquais dans le passé», a déclaré Serena Williams, qui n'avait jamais été sorti au premier tour d'un Grand Chelem en 46 participations.

Razzano l'a emporté à sa 8e balle de match sur un coup hors des limites de l'Américaine.

Excellente relanceuse, Razzano a contré la puissance de Williams.

Serena Williams, âgée de 30 ans, compte 13 sacres en tournois du Grand Chelem.

Razzano, âgée de 29 ans, qui n'a jamais dépassé le cap des huitièmes de finale à Roland-Garros, joue depuis deux ans avec la volonté de gagner pour son fiancé et entraîneur Stéphane Vidal décédé d'un cancer en 2011. Razzano avait atteint la 16e place mondiale au classement de la WTA en 2009.

«C'est la plus belle victoire de ma carrière. Je n'ai pas eu de bons tirages au sort depuis le début de l'année, mais j'ai continué à y croire et à être positive. Je vais penser à ma récupération», a déclaré Razzano, qui affrontera au 2e tour la Néerlandaise Arantxa Rus.

«Je veux vous remercier pour votre soutien, a-t-elle dit au public du court central. J'ai dû aller chercher loin contre une très grande championne qui n'a rien lâché, il fallait que je tienne mentalement.»

PLUS:pc