NOUVELLES

Tanzanie: 3.000 personnes soupçonnées de sorcellerie tuées en six ans

29/05/2012 08:34 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

Quelque 3.000 personnes soupçonnées de pratiquer la sorcellerie, dont une grande majorité de veilles femmes, ont été lynchées à mort en Tanzanie au cours des six dernières années, rapporte la principale organisation locale des droits de l'homme.

"Entre 2005 et 2011, environ 3.OOO personnes ont été lynchées à mort par des voisins apeurés qui croyaient qu'il s'agissait de sorciers", écrit le Centre juridique et des droits de l'homme (Legal and Human Rights Center, LHRC), dans un rapport reçu mardi par l'AFP.

"En moyenne 500 personnes d'âge mûr, en particulier des vieilles femmes aux yeux rouges sont tuées chaque année en Tanzanie, soupçonnées d'être sorcières", poursuit ce rapport en anglais.

Selon l'organisation, des croyances populaires font des yeux rougis un signe de sorcellerie, alors que selon le LHRC, le phénomène est surtout provoqué par une irritation des yeux de femmes contraintes de cuisiner en utiliser de la bouse de vache comme combustible.

Les mêmes croyances imputent à des actes de sorcellerie les coups du sort, mésaventures et désastres frappant personnes comme communautés dans leur ensemble.

Les provinces les plus touchées sont Mwanza et Shinyanga, dans le nord du pays, selon cette organisation.

"A titre d'exemple, 242 personnes ont été tuées à cause de croyances en la sorcellerie dans (la province) de Shinyanga pour la seule période de janvier 2010 à janvier 2011", écrit le LHRC.

er/bb/jlb

PLUS:afp