SINGAPOUR - Un tribunal de Singapour a condamné mardi à un mois de prison une domestique qui a reconnu avoir versé de son sang menstruel dans le café qu'elle servait à son patron.

Jumiah, 24 ans, qui ne porte qu'un seul nom comme beaucoup d'Indonésiennes, en avait assez des exigences répétées de la mère de son employeur. Après s'en être confié à une amie, celle-ci lui conseille une recette qu'elle dit éprouvée: les personnes âgées deviennent plus aimables si elles boivent du sang menstruel.

Jumiah récolte alors le liquide dans une bouteille de plastique mais décide plutôt de tenter l'expérience sur son patron, dans l'espoir qu'il soit plus enclin à écouter ses plaintes, a-t-on expliqué lors du procès.

Comme tous les matins, l'homme a bu son café et s'est rendu à son bureau sans s'apercevoir de rien. La mère a cependant confondu l'aide ménagère, après avoir retrouvé la bouteille au contenu surprenant.

"Les domestiques sont en mesure de faire beaucoup de mal à leur patron en raison de la confiance qu'on leur accorde", a regretté le juge John Ng en pronoçant le jugement.