NOUVELLES

RIM, fabricant du Blackberry, charge deux banques d'étudier ses options

29/05/2012 04:55 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

Le canadien Research In Motion (RIM), fabricant du smartphone en perte de vitesse Blackberry, a indiqué mardi qu'il avait chargé deux banques d'affaires, JPMorgan Chase et RBC Capital Markets, de le conseiller sur ses options stratégiques.

"L'environnement concurrentiel qui se poursuit atteint nos activités sous forme de volumes (de vente) plus faibles et de dynamique de prix très concurrentielle et nous nous attendons à ce que nos résultats du premier trimestre le reflètent", explique le groupe dans son communiqué.

Il prévient donc d'une "perte opérationnelle probable" au premier trimestre de son exercice décalé, qui s'achève le 2 juin.

Pour conforter ses chances d'une "transformation réussie", RIM explique s'être assuré les services de JPMorgan Chase et RBC Capital Markets pour "aider l'entreprise et notre conseil d'administration à examiner (ses) activités et (sa) performance financière de RIM".

"Ces conseillers ont pour mission de nous aider à finir l'examen stratégique mentionné dans notre conférence de résultats financiers de fin d'année et à évaluer les mérites relatifs et la faisabilité de plusieurs options financières, y compris de nouvelles opportunités de tirer bénéfice de la plateforme BlackBerry à travers des partenariats, les possibilités de licences, et autres alternatives stratégiques de modèles d'activité".

La direction de RIM, par ces propos, pourrait signaler une tentative de vendre l'entreprise.

ved/sl/gde

PLUS:afp