Selon les dernières informations, le colis suspect renfermait bel et bien un pied humain. De plus, un deuxième colis renfermant également des morceaux humains aurait été retrouvé. Le lieu de cette deuxième découverte n'a pas été dévoilé pour le moment.

OTTAWA - La police a ouvert une enquête mardi sur un colis suspect envoyé au bureau national du Parti conservateur du Canada à Ottawa.

Le colis contiendrait un pied humain, une information qui n'a toutefois pas été confirmée par la police.

L'unité des crimes majeurs de la police d'Ottawa devait publier un communiqué plus tard mardi, selon un sergent qui se trouvait aux bureaux du parti sur la rue Albert, à quelques coins de rue de la colline parlementaire.

Le sergent Steve Hodgson a précisé que le colis n'avait été que partiellement ouvert par une réceptionniste, dans les locaux du parti au 12e étage de l'édifice, avant qu'il ne soit considéré comme suspect.

Une femme au 14e étage du bâtiment a quant à elle mentionné que des policiers — vêtus de combinaisons à l'épreuve des matières dangereuses — ont été vus à l'intérieur de l'édifice, ajoutant que les employés de son étage ne pouvaient pas se rendre deux étages plus bas. Elle a aussi affirmé que ses collègues de l'étage prenaient des photos et les publiaient sur Facebook.

Des images télévisées montraient des policiers transportant ce qui ressemblait à une glacière dans un corridor de l'édifice, bien que le sergent Hodgson ait indiqué que le colis se trouvait toujours à l'intérieur du bâtiment en milieu d'après-midi.

Le Parti conservateur s'est contenté d'indiquer qu'un colis suspect avait été acheminé à ses bureaux, renvoyant toutes questions aux policiers d'Ottawa.