NOUVELLES

Mise à jour des listes électorales à Gaza vers la mi-juillet (Commission électorale)

29/05/2012 08:07 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

La Commission électorale centrale (CEC) palestinienne a annoncé mardi qu'elle prévoyait de finir la mise à jour des listes électorales dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas vers la mi-juillet.

"La mise à jour des registres électoraux durera six semaines à partir de samedi", a annoncé dans un communiqué la CEC, dont le président Hanna Nasser a entamé lundi une visite à Gaza.

La mise à jour des listes électorales est une étape indispensable à l'organisation des scrutins prévus par l'accord de réconciliation nationale palestinienne.

Ces opérations comprennent "les préparatifs logistiques et administratifs, et les campagnes publiques de sensibilisation des citoyens". "L'inscription des citoyens aura lieu les cinquième et sixième semaines, quand les électeurs seront invités à se faire enregistrer dans les centres électoraux et à modifier leurs données", selon le texte.

Le président de la CEC a rencontré le ministre de l'Education du gouvernement Hamas à Gaza, Oussama al-Mouzaïni, qu'il a remercié d'avoir mis à la disposition de la Commission "les écoles publiques pour l'enregistrement des électeurs".

En revanche, une rencontre prévue avec le ministre de l'Intérieur n'a pas eu lieu, le ministère ayant affirmé dans un communiqué que "la Commission n'a présenté aucune demande d'entretien avec le ministre Fathi Hammad, de retour d'une récente tournée à l'étranger".

Le ministère de l'Intérieur s'est déclaré "engagé par les instructions du chef du gouvernement" Ismaïl Haniyeh qui a reçu lundi M. Nasser et autorisé la CEC à lancer ses opérations de mise à jour des listes électorales à Gaza.

Parallèlement, le responsable du dossier de la réconciliation au sein du Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas, Azzam al-Ahmad, et le numéro deux du Hamas, Moussa Abou Marzouk, ont repris lundi soir au Caire des discussions sur la formation d'un gouvernement d'indépendants, sous médiation des services de renseignements égyptiens.

Les deux mouvements palestiniens sont convenus lors de réunions lundi et mardi "d'un certain nombre de questions liées à la formation d'un gouvernement de consensus national", ont affirmé dans un communiqué publié mardi les services de renseignements égyptiens, soulignant "l'atmosphère positive" des discussions.

En vertu de l'accord de réconciliation signé le 27 avril 2011 entre le Fatah et le Hamas, qui administrent respectivement les zones autonomes de Cisjordanie et Gaza, leurs deux gouvernements rivaux devaient céder la place à un exécutif transitoire non partisan chargé d'organiser des élections générales dans un délai d'un an.

Ils sont convenus le 20 mai 2012 au Caire d'un nouvel accord prévoyant que cet exécutif transitoire dirigé par M. Abbas dispose d'un mandat de six mois maximum, à l'expiration duquel, si les élections n'ont pas pu se tenir, les deux mouvements conviendront de la formation d'un nouveau gouvernement, avec à sa tête une personnalité indépendante.

az-na-sst/agr/hj

PLUS:afp