NOUVELLES

L'équipe d'Obama critique Romney pour ne pas avoir dénoncé les théories de Trump

29/05/2012 07:14 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - L'équipe de campagne de Barack Obama a diffusé, mardi, une publicité qui critique le futur candidat républicain à la présidence, Mitt Romney, pour ne pas avoir pris ses distances avec les théories conspirationnistes du milliardaire Donald Trump au sujet du lieu de naissance du président.

La vidéo suggère que Mitt Romney devrait condamner Donald Trump pour ses allégations voulant que Barack Obama soit né au Kenya, même si le président a publié son certificat de naissance à Hawaï l'an dernier pour couper court à la controverse relancée par le magnat de l'immobilier, un temps considéré comme un candidat à l'investiture républicaine en vue de la présidentielle de novembre.

La publicité a été diffusée quelques heures avant une apparition de Mitt Romney en compagnie de Donald Trump et de Newt Gingrich, ancien candidat à l'investiture républicaine, lors d'un événement de collecte de fonds à Las Vegas. L'événement proposait à toute personne faisant un don d'au moins 3 $ US de courir la chance de dîner avec M. Trump, vedette de la téléréalité «The Apprentice».

La diffusion de la publicité a provoqué une réplique de Donald Trump sur les ondes et sur Twitter, un développement que l'équipe de M. Romney ne voit probablement pas d'un bon oeil.

Barack Obama «supplie pratiquement» Mitt Romney de «désavouer l'importance du mouvement des "birthers", il en a peur et pour une bonne raison», a écrit le milliardaire sur Twitter.

Mitt Romney, qui a remporté le scrutin primaire tenu mardi au Texas, l'assurant de franchir le plateau des 1144 délégués requis pour assurer son investiture en vue du scrutin présidentiel, a déjà déclaré qu'il n'avait aucun doute sur le fait que Barack Obama est bel et bien né à Hawaï. Mais cette semaine, il n'est pas allé aussi loin.

«Vous savez, je ne suis pas d'accord avec tous les gens qui me soutiennent, et je devine qu'ils ne sont pas d'accord avec toutes les choses auxquelles je crois», a-t-il dit lundi après avoir été questionné sur sa participation à une collecte de fonds avec Donald Trump, au moment où le milliardaire relance de nouveau les théories conspirationnistes sur le lieu de naissance du président.

«Mais j'ai besoin d'avoir 50,1 pour cent (des voix) ou plus et je suis reconnaissant d'avoir l'aide de plusieurs bonnes personnes», a-t-il ajouté.

Après avoir réaffirmé son scepticisme la semaine dernière lors d'une entrevue avec le site The Daily Beast, Donald Trump a de nouveau fait monter les enchères mardi.

«Rien n'a changé dans mon esprit», a-t-il déclaré sur CNBC, en ajoutant qu'«un immense groupe de personnes» pense que M. Obama n'est pas né aux États-Unis.

«Je marche dans la rue et les gens crient: "S'il-vous-plaît, n'abandonnez pas ce dossier"», a-t-il affirmé.

Dans la vidéo diffusée par l'équipe de Barack Obama, intitulée «Les deux candidats républicains», Mitt Romney est comparé de façon défavorable au sénateur John McCain, candidat républicain à la présidence en 2008.

La publicité commence en affirmant que quand M. McCain a fait campagne contre Barack Obama, «il s'est élevé contre les voix de l'extrémisme au sein de son parti».

On y voit John McCain lors d'une assemblée en train de contredire une femme qui affirme que M. Obama est «un Arabe». Le sénateur agite la tête et répond vigoureusement: «Non madame, non madame. C'est un homme de famille décent (...) avec lequel il s'avère que j'ai des désaccords.»

«Pourquoi Mitt Romney ne fait-il pas la même chose?», demande la publicité, avant de présenter un montage d'extraits dans lesquels Donald Trump met en doute le lieu de naissance de Barack Obama.

PLUS:pc