NOUVELLES

Ligue de diamant - Rome: Bolt voit rouge

29/05/2012 11:05 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

La mégastar du sprint Usain Bolt change de registre à Rome où, après une première fois d'insouciance en 2011, elle revient en version +gladiateur+ jeudi soir au stade olympique pour effacer l'impression pénible d'une victoire sur 100 m vendredi dernier à Ostrava.

Le chrono de 10 sec 04/100 enregistré dans la localité tchèque, certes pénalisé par un vent défavorable (-0,8 m/s), est en effet le moins bon de la carrière du triple champion olympique.

Aussi le Jamaïquain s'attendait, mardi en conférence de presse, à répondre au feu roulant de questions martelant l'argument: mais qu'arrive-t-il à l'homme le plus rapide de la planète?

Le propre de la star est d'être épiée. Et le +grain de sable+ qui enraye la belle mécanique à Ostrava devient un soupçon de plus après la disqualification pour faux départ en finale du 100 m des Mondiaux-2011 à Daegu.

Ayant troqué le bleu d'Italie exhibé en 2011 (il partage avec la Squadra de football le même équipementier) pour un maillot rouge feu, Bolt a fait mardi dans le genre posé, apparaissant même un peu las par séquences. Loin de l'excitation d'il y a un an, quand il avait surjoué, pour son retour après une absence de huit mois, de ses mimiques, biceps droit gonflé à la manière de Popeye.

Humain

------

A tous ceux qui s'inquièteraient, évoquant un +mystère Bolt+ à deux mois des jeux Olympiques de Londres, le meilleur sprinter du monde a avancé son argumentaire . "Certes je n'ai pas bien couru à Ostrava, mais il y a des jours comme ça. On est tous des êtres humains, et cela arrive aussi dans d'autres disciplines sportives. Mais tout cela est du passé".

"Avant la course d'Ostrava, j'avais dit à mon entraîneur (Glen Mills, nldr) que je ne me sentais pas comme d'habitude. Peut-être que je n'avais pas assez dormi et mangé", a expliqué la +Foudre+, qui s'alignera à nouveau sur la ligne droite au stade Olympique.

Et si certains pensent déjà danser à la mort du roi, Bolt a averti: "Ostrava, c'était un jour sans. Mais ça ne va pas devenir une habitude. Je connais mon standard et je ne me préoccupe pas plus que ça. Je me suis toujours imposé des standards élevés. Je n'ai pas la pression".

Il a poursuivi d'un hommage appuyé à +coach+ Mills. "Je suis très confiant pour les Jeux, l'objectif suprême. Mon entraîneur, le meilleur au monde, sait comment m'y conduire dans les conditions optimales. On a beaucoup travaillé le départ ces derniers mois. Il est désormais bien en place. Je crois avoir atteint un niveau moyen appréciable dans ce domaine", a conclu Usain Bolt.

Jeudi, c'est donc en gladiateur que Bolt, force de la nature (1,96 m), se présentera face à son compatriote Asafa Powell et au triple champion d'Europe Christophe Lemaitre.

asc/jcp

PLUS:afp