NOUVELLES

Lettre ouverte de Bernard-Henri Lévy à François Hollande sur la Syrie

29/05/2012 07:15 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

L'écrivain français Bernard-Henri Lévy interpelle François Hollande dans une lettre ouverte sur la nécessité pour la France "de prendre l'initiative en Syrie", quelques jours après le massacre de Houla dans lequel plus d'une centaine de personnes ont péri.

"La France fera-t-elle, pour Houla et Homs, ce qu'elle a fait pour Benghazi et Misrata (en Libye, ndlr) ? Userez-vous de votre crédit personnel considérable, et de celui de notre pays, pour revenir vers nos alliés d'hier et, avec eux, avec la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, la Ligue arabe, la Turquie, décider d'une stratégie allant au-delà du +soutien sans faille à la mission Annan+ ?", interroge l'écrivain qui avait convaincu Nicolas Sarkozy de s'engager, diplomatiquement puis militairement, dans le conflit libyen.

Cette lettre doit paraître mercredi dans plusieurs médias européens dont Le Point, Il Corriere della sera, El Pais, Die Welt, l'Espressen, ainsi que The Huffington Post américain.

"Je sais, Monsieur le Président, que vous avez d'autres urgences (...). Mais qu'est-ce qui était le plus urgent : aller en Afghanistan préparer le retrait anticipé de nos troupes ou de prendre l'initiative en Syrie ?", écrit BHL.

"Sauver l'euro, ce sont des obligations impérieuses - mais sauver un peuple? Et en quoi le drame grec empêche-t-il de décrocher le téléphone pour, comme le fit votre prédécesseur, convaincre vos homologues russe et chinois que leur soutien aveugle au terrorisme d'Etat syrien les déshonore et les affaiblit ?", ajoute Bernard-Henri Lévy.

François Hollande a annoncé mardi que l'ambassadrice de France en Syrie serait expulsée lundi ou mardi prochain, en réponse au massacre survenu ce week-end dans la ville de Houla qui a provoqué la mort de quelque 108 personnes, dont 49 enfants.

IL a également indiqué que le groupe des pays "amis de la Syrie" serait réuni "début juillet" à Paris.

cha/fa/far/aub

PLUS:afp