NOUVELLES

Les policiers démantèlent un réseau de trafiquants d'armes à Kahnawake

29/05/2012 07:15 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

KAHNAWAKE, Qc - Une opération policière visant à démanteler un réseau de trafiquants d'armes illégales au Canada a été déployée à l'aube, mardi, sur la réserve mohawk de Kahnawake, au sud-ouest de Montréal, et dans la municipalité voisine de Châteauguay.

Huit personnes ont été arrêtées, dont un homme de Châteauguay, qui n'est pas membre de la communauté autochtone et chez qui les policiers ont saisi 2500 comprimés d'une substance illégale.

Les perquisitions ont également permis de mettre la main sur 42 armes à feu dont certaines étaient prohibées et d'autres à autorisation restreinte, de nombreuses pièces d'armement et des munitions.

Plus de 22 000 $ en argent liquide ont également été saisis.

L'opération a été dirigée conjointement par la Sûreté du Québec (SQ) et les Peacekeepers de la réserve. Une centaine d'agents des deux corps policiers ont commencé à exécuter dix mandats de perquisition et d'arrestation peu avant 6h00.

Selon la SQ, les achats se faisaient à l'étranger mais l'écoulement d'armes se déroulait sur le territoire de la réserve. Il est aussi établi que la base d'opération était située à Kahnawake.

Les suspects ont comparu au Palais de justice de Longueuil où ils ont été accusés de trafic et de possession illégale d'armes à feu et de complot.

Le chef des Peacekeepers de Kahnawake, Dwayne Zacharie, estime que cette opération est un bon exemple de partenariat entre corps policiers pour combattre le crime.

L'enquête durait depuis le mois de janvier dernier.

PLUS:pc