NOUVELLES

Le président somalien échappe à une embuscade des islamistes shebab (responsable somalien)

29/05/2012 09:25 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

Le président somalien Sharif Cheik Ahmed a échappé mardi à une embuscade de rebelles islamistes shebab visant le convoi qui l'escortait lors d'une visite dans la localité d'Afgoye, a indiqué un responsable sécuritaire somalien.

"Des militants terroristes désespérés ont essayé de perturber une courte visite du président dans le district d'Afgoye, que les forces de l'Union africaine appuyées par les troupes somaliennes ont récemment pris aux shebab," a dit le responsable, affirmant que l'attaque avait été "repoussée".

"Le président va bien et a continué son voyage sans problème," a-t-il ajouté, précisant que deux soldats somaliens avaient été "légèrement blessés" dans l'attaque.

"Nous avons entendu un intense échange de coups de feu" au passage du convoi, a de son côté indiqué un témoin, Abdirahman Ado.

Plusieurs autres témoins ont indiqué que l'embuscade avait été tendue à environ 18 km de la capitale Mogadiscio.

Les forces pro-gouvernementales somaliennes ont pris vendredi le bastion shebab d'Afgoye. L'offensive avait débuté quelques jours plus tôt depuis Mogadiscio, avant de se poursuivre le long du couloir d'Afgoye, principale route menant à la localité.

Le couloir d'Afgoye abrite des centaines de milliers de déplacés somaliens, qui y ont fui ces dernières années les combats incessants dans leur pays. Afgoye est elle-même une localité stratégique, carrefour pour le nord, le sud et l'ouest somaliens.

Les shebab affirment que leur retrait d'Afgoye est stratégique. Mais le mouvement récemment intégré à Al-Qaïda, qui contrôle encore de larges parts des sud et centre somaliens, est sous une pression militaire régionale accrue depuis que les armées éthiopienne et kényane se sont lancées à leur poursuite fin 2011.

nur-aud/bb/sba

PLUS:afp