NOUVELLES

Le groupe pétrolier britannique BP reprend ses activités en Libye (NOC)

29/05/2012 09:35 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

Le groupe pétrolier britannique BP a annoncé mardi la reprise de ses activités en Libye, après plusieurs mois de suspension en raison du conflit libyen, a indiqué la Compagnie libyenne de pétrole (NOC) sur son site internet.

"BP a annoncé la levée de la force majeure et de la reprise de ses activités d'exploration dans les régions terrestres et maritimes qui appartiennent" au groupe, a indiqué la NOC.

La décision a été annoncée au cours d'une réunion du président de la NOC Nouri Belrouin avec une "délégation de haut niveau" de BP, a-t-on ajouté de même source.

BP est présent en Libye depuis un accord d'exploration pétrolière conclu en 2007 avec la compagnie pétrolière nationale libyenne, la NOC, mais n'a encore procédé à aucun forage.

Le groupe pétrolier avait été contraint de suspendre en début 2011 la préparation d'une série de forages terrestres programmés dans l'ouest du pays, à cause de la révolte contre le régime du dirigeant défunt Mouammar Kadhafi, qui l'a également obligé à repousser sine die une série de forages prévue au large des côtes libyennes, censée démarrer cet été dans le golfe de Syrte.

Avant le début du conflit libyen, le groupe britannique employait 140 personnes en Libye, dont une quarantaine d'expatriés. Les membres du personnel étranger et leurs familles avaient été entièrement évacués en février, au début du soulèvement contre l'ancien régime.

La présence de BP en Libye est controversée. Certains responsables américains soupçonnent la compagnie britannique, malgré ses dénégations, d'avoir exercé des pressions sur les autorités du Royaume-Uni en vue d'obtenir la libération du Libyen Abdelbaset al-Megrahi, condamné pour l'attentat de Lockerbie en 1988, afin d'avoir le contrat d'exploration.

ila/hj

PLUS:afp