NOUVELLES

Le cannibale de Miami identifié par la police

29/05/2012 12:58 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

L'homme nu qui a été abattu samedi par la police alors qu'il dévorait en pleine rue à Miami le visage d'un autre homme a été identifié: il était âgé de 31 ans et s'appelait Rudy Eugene, a indiqué mardi la police de la ville.

Rudy Eugene a été abattu samedi en début d'après-midi sur un pont reliant le centre de Miami à la plage de Miami Beach alors qu'il était en train de dévorer le visage de sa victime. Une source policière a confirmé à l'AFP son identité, révélée dans un premier temps par le Miami Herald.

La police de Miami est dans l'attente d'un rapport détaillé de ses détectives avant de diffuser de plus amples informations et éventuellement la photo du criminel, a indiqué un porte-parole, tandis que la presse locale diffusait une photo d'un Noir présenté comme étant Rudy Eugene, portant une fine moustache et un collier de barbe.

La victime reste dans un "état critique", a précisé cette source policière. Elle n'a toujours pas été identifiée, selon la presse locale qui évoque un "sans domicile fixe".

Rudy Eugene s'est marié en 2005 et a divorcé en 2007, selon des documents judiciaires cités par le Miami Herald. Il serait sans revenu, selon les mêmes sources.

Une femme présentée comme son ex-épouse, Jenny Ductant, a déclaré à la chaîne locale WPLG: "Je ne dirais pas qu'il avait une maladie mentale mais il avait toujours le sentiment que les gens étaient contre lui, que personne n'était avec lui".

Le crime pourrait être dû à un nouveau type de LSD, une drogue synthétique, selon la police.

Plusieurs témoins qui ont assisté à la scène ont tenté de mettre un terme à l'agression et ont prévenu les forces de l'ordre.

"Je lui ai dit de s'éloigner et ce type a juste continué à dévorer l'autre homme", avait expliqué à la chaîne WSVN-Fox 7 Larry Vega, évoquant une scène digne d'un film d'horreur "avec du sang partout". L'agresseur a "relevé la tête avec des morceaux de chair dans la bouche et a grogné", avait-il ajouté.

Malgré l'arrivée de policiers sur place, il n'a pas cessé de manger le visage de sa victime jusqu'à ce qu'un policier l'abatte de plusieurs balles.

Les trois quarts du visage de sa victime manquaient quand elle a été conduite dans un état grave à l'hôpital, avait rapporté WSVN-Fox 7.

pb/sj/mdm

PLUS:afp