NOUVELLES

L'Allemagne engagée à la "sécurité présente et future" d'Israël (président)

29/05/2012 07:36 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

Le président allemand récemment élu Joachim Gauck a promis que son pays était engagé à "la sécurité présente et future" d'Israël, en référence au programme nucléaire iranien, au début de sa première visite d'Etat en Israël.

"L'Allemagne assume sa responsabilité en ce qui concerne l'histoire passée et aussi en ce qui concerne la sécurité d'Israël présente et future", a déclaré M. Gauck à l'issue d'une rencontre avec son homologue israélien Shimon Peres, selon un communiqué israélien.

"Le programme nucléaire de l'Iran représente une réelle menace pour Israël et une menace pour toute l'Europe", a-t-il ajouté dans ce communiqué publié par les services du président israélien.

Le président Gauck a toutefois souligné que l'Allemagne était "en faveur d'une solution diplomatique basée sur les sanctions" internationales.

"La politique nucléaire de l'Iran jette une ombre sur la région entière. Les Iraniens sont en train de construire une bombe atomique et cette arme est une menace pour la paix mondiale", lui a répondu M. Peres.

"Le président iranien (Mahmoud Ahmadinejad) menace d'une nouvelle Shoah. On ne peut pas l'ignorer", a ajouté le président d'Israël. Certains dirigeants politiques iraniens comparent régulièrement M. Ahmadinejad à Hitler.

Une grande partie de la communauté internationale soupçonne l'Iran de vouloir, sous couvert de programme nucléaire civil, se doter de la bombe atomique, ce que dément Téhéran.

Israël fait planer la menace d'une frappe militaire si les sanctions internationales contre Téhéran échouent à stopper le programme nucléaire iranien.

Le mois dernier, l'écrivain allemand Günter Grass avait déclenché une vive polémique en assurant dans un poème qu'Israël mettait en danger la paix mondiale.

La classe politique allemande a largement pris ses distances avec M. Grass qui a été déclaré persona non grata en Israël.

M. Gauck, dont le pays est l'allié le plus important d'Israël en Europe, est arrivé lundi après-midi à Tel-Aviv pour une visite de deux jours en Israël.

Il a été invité par le président israélien peu après sa victoire aux élections allemandes en mars.

Le président allemand s'est rendu mardi matin au mémorial de la Shoah de Yad Vashem à Jérusalem. Il devait aussi rencontrer d'anciens athlètes israéliens ayant survécu aux massacre des Jeux Olympiques de Munich de 1972.

M. Gauck aura ensuite des entretiens avec le chef de la diplomatie israélienne, le nationaliste Avigdor Lieberman, et avec Shelly Yahimovitch, la nouvelle chef de l'opposition et du Parti travailliste.

Il doit rencontrer mercredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem.

Le lendemain, il se rendra à Ramallah (Cisjordanie) pour des discussions avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas et le Premier ministre Salam Fayyad au moment où les Palestiniens envisagent de relancer leur demande d'adhésion à l'ONU d'un Etat palestinien.

dms/agr/hj

PLUS:afp