NOUVELLES

La police irakienne assumera la sécurité de Bagdad à partir de juillet

29/05/2012 01:51 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

La police irakienne assumera à partir de juillet l'entière responsabilité de la sécurité à Bagdad, à la place de l'armée, a indiqué mardi le ministère de l'Intérieur, un changement plusieurs fois retardé en raison d'inquiétudes sur les capacités de la police.

"La commission de sécurité du conseil provincial de Bagdad a annoncé que le dossier de la sécurité dans la capitale serait remis dans sa totalité aux forces du ministère de l'Intérieur en juillet", selon un communiqué publié sur le site du ministère.

Cité dans le texte, le responsable de la commission, Abdelkarim al-Zirab, a expliqué que les forces de l'armée dans la capitale irakienne seraient redéployées "à l'extérieur de la ville dans des lieux proches des entrées afin de sécuriser les alentours de Bagdad".

A la fois l'armée et la police sont actuellement déployées aux points de contrôle et patrouillent pour assurer la sécurité de Bagdad. Mais les militaires fournissent le gros des troupes dans la Zone verte, quartier ultraprotégé du centre de Bagdad où siège le gouvernement irakien.

Il n'était pas clair dans l'immédiat si la totalité des soldats allaient se retirer ou si certains resteraient déployés dans la capitale.

Les autorités irakiennes avaient prévu un passage de relais à plusieurs reprises, mais ce dernier a à chaque fois été retardé en raison d'inquiétudes sur la capacité de la police à pouvoir assumer seule la sécurité dans la capitale.

L'armée irakienne s'est jusqu'à récemment focalisée sur la lutte contre l'insécurité et les violences en interne, au détriment de sa capacité à faire face à des menaces extérieures.

Avec le recul de la violence depuis les pics atteints en 2006 et 2007, l'Irak investit désormais massivement pour équiper et entraîner ses soldats dans cette perspective.

mah-wd/psr/cco/vl

PLUS:afp