NOUVELLES

La Mauritanie et la Gambie préoccupées par la situation au Sahel

29/05/2012 12:01 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

La Mauritanie et la Gambie ont exprimé mardi leur préoccupation face aux "menaces graves" qui pèsent sur la zone sahélo-saharienne, au moment où le nord du Mali est occupé par des rebelles touareg et des groupes islamistes armés.

Les deux pays font part de "leurs vives préoccupations s'agissant des menaces graves consécutives à la crise libyenne sur la paix et la stabilité dans la sous-région sahélo-saharienne", dans un communiqué conjoint publié au terme d'une visite de trois jours du président gambien Yahya Jammeh à Nouakchott.

Le nord du Mali, voisin de la Mauritanie, est tenu depuis deux mois par des groupes armés, notamment Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), mouvance jihadiste contre laquelle Nouakchott lutte depuis plusieurs années, et qui commet dans la zone Sahel des enlèvements, en particulier d'Occidentaux.

Les groupes armés qui ont conquis le Nord malien après le putsch du 22 mars à Bamako ont mis en déroute l'armée régulière grâce notamment à de l'armement lourd rapporté de Libye après la guerre de 2011 dans ce pays.

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz et son hôte gambien ont renouvelé leur "appel au retour à l'ordre constitutionnel" au Mali mais aussi en Guinée-Bissau, secouée par un nouveau coup d'Etat le 12 avril, conformément aux "décisions pertinentes" de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cédéao).

Les deux pays ont signé mardi six accords de coopération portant notamment sur le pétrole et le transport, et ont décidé de l'ouverture de lignes aérienne et maritime entre Banjul et Nouakchott.

hos/mrb/tmo/sba

PLUS:afp